Le mérite de la singularité

maroc-desert-1

La vie est un grand voyage singulier. Quand nous ne sommes pas en mesure de partager ce qui anime notre démarche, ce voyage devient solitaire, parfois par choix, parfois par contrainte.

Il n’est pas toujours facile de parler de ce qui nous anime réellement dans nos démarches personnelles. Parfois, on a l’impression de traverser un désert ou une grande mer, on avance, mais les traces qu’on laisse derrière soi s’effacent par un simple souffle du vent et nous devons avancer sans repères absolus.

La singularité, tout comme la solitude, se mérite et ne se partage pas facilement. Ce qui rend les rencontres inoubliables, c’est lorsque nous avons la possibilité de raconter l’esprit qui nous anime par le regard et le silence. Alors, la complicité du voyageur de vie est présente, tisse un contact furtif et intemporel.

Nous sommes toujours seuls tout en étant ensemble. Nous sommes de cette humanité, elle nous définit et nous relie. Assumer notre singularité, c’est faire en sorte que ce que nous sommes réellement s’introduit dans ce que devient notre vie.

La reconnaissance de soi dans ce qui nous est propre est l’ingrédient essentiel à la rencontre, au contact, et à l’amour.

Une chanson de Alexandra Stréliski – Par la fenêtre de Théo

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2022 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.