Archives du tag ‘rire

Devenez gais, riez!   Leave a comment

ImAGE joie

Bien sûr il y a les luttes de pouvoir, il y a ces guerriers qui tentent de conquérir le plus de territoire possible. Mais pourquoi se laisser envahir par cette vision obsolète et terne?

Le gai savoir, c’est l’art de s’élever au-dessus de cette morosité et célébrer la vie

Il y a tant de lumière à découvrir dans un sourire.

Il y a tant d’énergie dans les pas de danse qu’il est possible de faire tourner la terre autrement.

Il y a tant de choses à découvrir dans ce monde merveilleux pour celui qui est conscient que toute perception de la beauté ou de la laideur prend son origine derrière le regard.

Ce qui était une défaite peut devenir une nouvelle expérience et un nouveau gai savoir. Ce qui est une victoire peut être surmonté si nous la transposons pour le bien de tous.

Il n’y a pas de divisions naissant de l’esprit qui doivent remplacer la vie. Aujourd’hui, c’est beaucoup plus que la température, aujourd’hui, c’est beaucoup plus que l’événement, aujourd’hui, c’est beaucoup plus que ce qui te tourmente. Ce jour n’est pas qu’un soleil, ce jour n’est pas que les nuages, ce jour n’est pas que cette nouvelle qui tombe, ce jour n’est pas que notre travail.  Une telle vision réductrice ne peut qu’amener de la souffrance.

La vie n’est pas qu’une portion d’espace ou de temps, elle est majestueuse et tout être sain d’esprit devrait la préserver voir la célébrer. Alors, oublier ces guerriers conquérants et devez gais, riez!

Une chanson de Anggun et Florent Pagny – Nos vies parallèles

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 19 juin 2017 par dandanjean dans Réflexion

Tag(s) associé(s) : , , , , , , , , ,

L’humour c’est sérieusement utile   Leave a comment

ImAGE enfants tibétains

 

Nous avons tous déjà fait l’expérience de l’humour. Vous êtes avec quelqu’un ou à un spectacle, et l’hilarité soulève votre cœur, vous n’arrêtez plus de rire, le présent devient si dense de joie partagée. C’est magnifique.

Le pouvoir de l’humour c’est plus que le pouvoir des mots, c’est le carnaval des émotions qui déferle sur les ailes des pensées pour chatouiller l’humeur. C’est dévoiler la réalité sous un angle différent, sous une dimension burlesque et parfois si profonde.

L’humour est cette capacité de saisir le chatouillement de la goutte d’eau que porte l’océan. Ce n’est pas la vérité, ce n’est pas la totalité de la réalité, c’est tout juste un petit bout de bonheur qui perle sur notre corps.

Il est fascinant que l’humour déclenche des rires, de l’agitation pour, en fait, amener le calme et souvent, détendre les tensions. Combien de fois une bonne blague dans un milieu de travail a permis d’éviter une montée de la tension.

Rire de ce qui nous affecte dans notre environnement externe est une façon de ne pas se laisser emprisonner par l’événement et de demeurer détaché. Et rire de soi, c’est surtout s’élever à sa plus belle part de soi, c’est se délacer de son égo et prendre la vie comme elle devrait toujours l’être un présent furtif et non une captation troublante.

Bizarrement, les gens qui ont peur d’utiliser l’humour, car ils craignent de ne pas être pris au sérieux, oublient que dans les faits, c’est parfois par cette touche d’humour que nous devenons plus vrai, plus authentiques.

Une chanson de La Puce Et Le Pianiste – Yves Duteil

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 13 février 2017 par dandanjean dans Réflexion

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Juste pour rire   1 comment

ImAGE Rires

Le rire est comme une forme de flamme. Tantôt par la dérision il peut embraser les passions et susciter des déflagrations de comportements indésirables.

Il peut aussi, lorsqu’il est porté par le partage, déposer au cœur de l’autre un instant de joie, telle une lumière que nous partageons et qui nous éclaire. S’il est vrai que rire de l’autre amène la noirceur, c’est tout le contraire si nous rions de soi. Une lumière éclaire ce que nous sommes et en révèle les voiles de l’illusion qui se déchirent un à un.

Le rire lumineux permet d’atteindre cet éclat de vie et de liberté, simplement. En fait le rire c’est du sérieux hihihi!

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 17 septembre 2016 par dandanjean dans Réflexion

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

La Grande Recette   Leave a comment

Le Graal pour deux

 

Voici la Grande Recette, celle qui longtemps a été cachée dans les méandres de notre tradition familiale. Aujourd’hui, pour vous seulement, je lève le voile. D’abord, il faut mettre de l’ambiance et il serait de bon ton que vous permettiez à quelques pièces musicales et chansons de vous inspirer de belles émotions.

Voilà, c’est parti. Prendre une tasse de rit et tremper dans un bouillon de saveur en émulation, portez à ébullition afin que le rit s’ouvre encore plus et délaisse son aspect rigide. Épicer et pimenter à volonté afin de favoriser le mariage des arômes. Laissez reposer quelques présents.

Puis, puisez dans votre espace végétatif les ingrédients qui vous feront saliver. Les laver, les égoutter et les préparer adente. Le secret est dans la sauce. À partir d’un bouillon de culture de type yaourt que vous avez savamment entretenu, ajouter des assaisonnements et qui sait, l’ail du temps.

Enfin, mélanger le tout dans un grand récipient, ce sera votre super bol de service.

Servez vos invités avec attention, laissez au besoin émerger un sourire, ou un contact visuel portant toute la considération qui anime votre relation. La vie est belle et n’oubliez pas à la fin du repas, au temps de la gâterie, la bon thé!

Une chanson de Cat Stevens – Into white

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Se re Créer   Leave a comment

ImAGE Rires

Avez-vous ri au cours des dernières 12 heures?

Le rire est une forme d’énergie qui nous contamine positivement et qui d’une certaine façon, nous recrée.  Quelqu’un rit dans une pièce, et c’est difficile de ne pas y échapper.

Le besoin de se récréer est souvent associé au domaine du loisir et du concept de la récréation. C’est en effet les premières représentations qui nous viennent à l’esprit.

Mais ce petit loisir peut nous amener à explorer des voies visant à nous reconstruire, et retrouver un état que nous avons perdu, ou encore à nous redéfinir, c’est-à-dire, prendre des moyens pour changer, évoluer et mieux correspondre à nos attentes. Cela peut aussi nous amener à nous dépasser, donc à nous recréer à nouveau pour marquer un passage vers un autre état.

En nous recréant, nous ouvrons la porte aux changements, à notre évolution.

Que ce soit par le jeu où nous apprivoisons le plaisir.

Ou encore, par une démarche de reconstruction de soi nous permettant de nous mettre en mouvement.

Il y a aussi par une approche d’introspection personnelle nous permettant de nous redéfinir comme personne dans les choix les plus pertinents.

Enfin, il y a aussi par une activité créatrice nous permettant de nous reconnecter à notre nature profonde pour mieux nous dépasser.

La beauté de la chose, c’est que plus nous nous recréons dans notre vie, plus le rire alimente notre quotidien.

C’est sans compter que nous comprenons conscience que bien que l’humain a été créé, il doit par la suite se créer lui-même pour s’actualiser.

L’attention et la conscience de soi dans le moment présent deviennent alors des ressources importantes pour la personne qui désire se réapproprier sa capacité d’agir.

Se recréer, c’est faire le choix de s’habiter et de célébrer la vie en mouvement.

Une chanson d’Alex Nevsky – Les coloriés

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 4 août 2016 par dandanjean dans Réflexion

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Avec humour   Leave a comment

ImAGE enfants tibétains

Pourquoi associe-t-on l’humour au manque d’intelligence?

Une personne ouverte, détendue, qui a lâché prise rit souvent.

L’humour illustre un état d’esprit et une façon de pensée qui est devenue un mode de vie. Le cœur et l’esprit, ce double processus à la fois affectif et cognitif, deviennent le support dans l’interaction avec autrui.

L’humour n’est pas un manque d’intelligence ou de sérieux, c’est une captation spontanée de la complexité de la vie illustrée d’un jet, sans détour, avec détachement. C’est avant tout une attitude existentielle qui implique de cesser de se dramatiser. Le rire apporte un nouvel aspect à notre représentation du monde. Tout en apportant l’équilibre à la personne, et la libère de ses tensions. Elle permet dans certaines situations de se protéger face aux situations qui provoquent des sentiments d’angoisse. C’est un mécanisme de défense de haut niveau, car il permet de s’adapter sans résister à la situation.

L’humour, tout en permettant d’échapper à la violence que nous avons en nous, évite d’alimenter l’agression.

Il ne faut pas confondre l’humour avec la dérision, le satyre, la moquerie ou l’autodérision.

Enfin, il est quand même bon de se rappeler que l’humour et le rire qu’il déclenche sont, sous l’angle de l’intelligence sociale, des facteurs de socialisation et de cohésion d’une communauté. L’humour est une représentation bienveillante du monde.

Et si l’humour était lucidité, réalisme, et une expression de notre capacité à s’adapter intelligemment à la vie qui nous entoure?

Et si l’humour exprimait un art d’être?

Ne vous en faites pas, même avant que je pose ces questions, je savais qu’il valait mieux en rire!

Une chanson Damien Robitaille – On est né nu

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Se marier   1 comment

Visage lotus om

Dans une certaine ville, une très belle femme apparut soudain comme venant de nulle part. Personne ne savait d’où elle venait ; ses origines étaient complètement inconnues. Mais elle était si belle, si enchanteresse que personne ne se posa même la question. Les gens se rassemblèrent, toute la ville se réunit et tous les jeunes hommes – ils étaient presque trois cents – voulurent épouser cette femme. La femme dit : » Regardez, je suis seule et vous êtes trois cents. Je ne puis épouser que l’un de vous, alors faites une chose. Je reviendrai demain ; je vous donne vingt-quatre heures. Si l’un de vous parvient à répéter le Sutra du Lotus de Bouddha, je l’épouserai. ».

Tous les jeunes gens se précipitèrent chez eux ; ils ne purent ni manger ni dormir, toute la nuit ils récitèrent le sutra, ils essayèrent de l’apprendre par coeur. Dix réussirent. Le lendemain matin, la femme vint et ces dix personnes proposèrent de le réciter. La femme écouta. Ils avaient réussi. Elle dit : « C’est bien, mais je suis seule. Comment pourrais-je épouser dix personnes ? Je vous donne encore vingt-quatre heures. J’épouserai celui qui pourra également expliquer le sens du Sutra du Lotus. Essayez donc de le comprendre – car réciter c’est quelque chose de facile, c’est répéter mécaniquement quelque chose dont vous ne comprenez pas le sens. « 

Le temps était fort court – une nuit seulement ! Et le sutra du Lotus est long. Mais quand on est amoureux on peut faire n’importe quoi. Ils repartirent en hâte et firent de leur mieux. Le jour suivant, trois personnes se présentèrent. Ils en avaient compris le sens. Et la femme dit :  » La difficulté subsiste encore. Votre nombre est réduit, mais cela reste difficile. De trois cents à trois c’est un grand progrès ; mais de nouveau, je ne peux pas épouser trois personnes – je ne peux me marier qu’avec un seul. Il faut donc encore vingt-quatre heures… J’épouserai celui qui non seulement aura compris le sens du sutra, mais qui l’aura également goûté. Alors essayez d’en goûter le sens pendant ces vingt-quatre heures. Vous l’expliquez, mais cette explication est intellectuelle. Bien, c’est mieux qu’hier – vous en avez une certaine compréhension – mais la compréhension est intellectuelle. J’aimerais y trouver un certain goût méditatif, un certain parfum. Je voudrais que le lotus pénètre votre présence, que vous deveniez un peu ce lotus. Je voudrais en respirer le parfum. Revenez donc demain. « 

Un seul revint, il avait réussi. La femme le conduisit à sa maison, hors de la ville. L’homme n’avait jamais vu cette maison ; elle était très belle, c’était presque un pays de rêve. Et les parents de la femme se tenaient à l’entrée. Ils reçurent le jeune homme et lui dirent :  » Nous sommes très heureux.  » La femme entra dans la maison, et l’homme bavarda un peu avec les parents. Puis les parents dirent :  » Allez-y. Elle doit vous attendre. Voici sa chambre.  » Ils la lui montrèrent. Il alla ouvrir la porte, mais il n’y avait personne. La chambre était vide. Une porte donnait sur le jardin. Il regarda – peut-être était-elle allée au jardin. Oui, elle avait dû s’y rendre, car il y avait des traces de pas sur le chemin. Il suivit donc ces traces. Il marcha presque un kilomètre.

Il arriva au bout du jardin et se trouva sur la rive d’une belle rivière – mais la femme n’était pas là. Les traces avaient disparu. Il ne restait que deux chaussures dorées qui lui appartenaient. Alors, il fut dérouté. Que s’était-il donc passé ? Il regarda derrière lui – il n’y avait ni jardin, ni maison, ni parents, rien. Tout avait disparu. Il regarda à nouveau. Les chaussures n’étaient plus là, la rivière avait disparu. Il n’y avait que le vide – et un grand rire. Il se mit aussi à rire. Il se maria.

C’est une belle histoire bouddhiste. Il épousa le vide, il épousa la vacuité. C’est le mariage que tous les grands saints ont recherché. C’est l’instant où vous devenez  » la fiancée du Christ « , ou la gopi de krishna. Mais tout disparaît – le chemin, le jardin, la maison, la femme, même les traces de pas. Tout disparaît. Il n’y a plus qu’un rire, un rire qui jaillit des entrailles de l’univers.

Tirée d’Autobiographie d’un mystique spirituellement incorrect d’OSHO

Une chanson de Harry Manx – A love supreme

Publié 16 juillet 2016 par dandanjean dans conte, Livres

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :