Archives du tag ‘s’écouter

Qui est le sage pour toi?   Leave a comment

Lotus

Qui est le sage pour toi?

Celui qui sait!

Donc, il faut tout savoir pour être sage?

J’imagine!

Moi, tu vois, je crois que dans ta vie, le sage c’est toi.

Comment pourrais-je être sage, je ne sais pas grand-chose?

En te laissant guider par ce que tu ressens! Aucune personne ne pourra vivre ton chemin à ta place, mais la sagesse, c’est d’accepter d’être aidé, de savoir écouter, entendre et comprendre les signes que des personnes, qui de leur propre perspective, voient un sens au trajet que tu as entrepris.

Une chanson d’Harmonium – Comme un sage

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 15 avril 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Les jours se suivent et puis…   4 comments

lever de vie

Les jours se suivent et se ressemblent et tout va bien. Puis, il y a le doute qui apparaît. Soudainement, nous prenons conscience qu’une certaine routine s’est installée, nous sommes conscients d’avoir progressé dans la vie, mais l’horizon semble maintenant obstrué. La question qui vient alors est se pourrait-il que nous ayons pris des décisions qui nous conduisent de plus en plus dans une direction nous éloignant de soi?

Cette question arrive généralement quand le doute se colle à notre front et que la vision du sens de notre vie devient floue. Alors, bien des choses que nous aimions perdent de leur saveur. Il nous faut du nouveau, mais pour faire quoi, vers où, comment?

Souvent, cette phase de vie arrive quand tout semble bien aller.

Dans une période déphasée par rapport à sa vie, notre GPS intérieur semble nous indiquer un champ sans chemins ou des sentiers impraticables. Il est alors bon de faire une pause.  De prendre le temps de s’écouter, de s’entendre vraiment. Est-ce que nous croyons encore à ce que nous faisons? Peut-être que nous sommes tellement loin de nos véritables aspirations que parvenir à redonner un sens à notre vie apparaît comme une œuvre titanesque?  Et cette perception ne fait qu’amplifier nos angoisses et ils nous paralysent davantage.

C’est là que l’expérience de vivre une routine nous est utile.  Prendre les choses une à la fois afin de redéfinir nos priorités nous aidera à voir plus clair. Revisiter ses rêves, identifier ceux qui sont le fondement du malaise. Prendre le temps de nous évader en imaginant à quoi ressemblera notre vie si nous prenons cette voie plus qu’une autre.

Avant le changement, il y a toujours une période du lâcher-prise.

Le vrai défi est d’éviter de retomber dans d’anciens schémas comportementaux qui nous ont amenés à être déphasé. Demander de l’aide est un acte responsable et de grande utilité. Il nous faut apprendre à écouter et gérer nos angoisses pour trouver de nouvelles stratégies comportementales.

Le sens de notre vie repose dans notre nature profonde, ce qui nous anime, ce par quoi les mots, les rêves et les rires s’expriment facilement.

En fait, le sens de sa vie prend souvent la voie des diverses formes de créations que ce soit un repas, un dessin, une chanson, ou un milieu de vie épanouissants, etc. Sur la route, nous suivons les panneaux de signalisation, les feux de circulation et les repères pour réaliser notre trajet. Trouver le sens de sa vie demande un certain entrainement de l’esprit pour apprendre à interpréter notre code de la route intérieur, avec ses signes et ses repères. L’essentiel est visible au regard bienveillant et attentif.

Une chanson d’Alex Nevsky – Les hommes disent peu

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

%d blogueurs aiment cette page :