La dame intrigante

51DNE2ce5zL._SX299_BO1,204,203,200_

Il y avait au cœur d’un village au nord du fleuve St-Laurent, une dame intrigante. Elle était d’une énergie communicative et toujours prête à aider les proches autour d’elle. À la regarder, on pouvait croire que la vie avait cessé de lui prendre du temps et qu’elle échappait à l’ouvrage de l’âge. Aux personnes qui la questionnait sur son apparente jeunesse, elle répondait en souriant, qu’elle était jeune depuis longtemps dans son cœur.

Cette dame sans âge apparente était tellement enjouée qu’elle était un modèle pour beaucoup de ses connaissances. Un jour, une dame qui venait tout juste de fêter ses 60 ans alla à sa rencontre et lui demanda :

Comment faites-vous pour être si bien malgré votre âge avancé? Je viens d’avoir 60 ans, et je suis triste et je ne vois que ce que j’ai perdu comme capacité!

La dame intrigante lui répondit :

Je comprends très bien ce que vous vivez, il m’arrive parfois de ressentir la même chose lorsqu’il y a un orage dans ma vie. Et je sais être patiente. Bien sûr cela fait du bien de voir les nuages partir et d’apprécier autant la pluie bienfaisante que le soleil qui en partage la fraicheur. Vous devriez voir les choses autrement, l’important n’est pas d’avoir perdu un âge, mais d’être en son temps.

Une pièce musicale de Bob Dylan interprétée par Joan Baez – Forever Young

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/286019.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

L’instant du voyage

50532332_2023076044478452_7071526879630458880_n

Le voyage m’a beaucoup aidé à découvrir l’instant. Le voyage, lorsqu’il s’apparente à un parcours de routard et non pas à un voyage organisé, permet de vivre une certaine forme de détachement.

Lorsque nous arrivons à un endroit, et que nous rencontrons une personne, chaque mot que nous désirons prononcer, jaillit d’une certaine façon du futur pour se faire présent.  Chaque sensation que nous ressentons en marque le présent puis, s’enracine dans le passé.

Le fait de ne pas être uniquement en mode habitude, mais en mode accueil et découverte fait vivre ce point de singularité du présent.

Il est si éphémère, si furtif que nous pouvons en arriver à percevoir l’illusion de ces variations du temps et de la matière.  Il y a plus vraiment de présent, mais un instant de vie intense et partagé. Ainsi, on en arriver à voyager à partir d’un itinéraire approximatif.

Le voyageur qui prend conscience de la futilité du temps n’essaie plus de capter la sensation, les émotions, les images, les pensées. Il passe à travers ceux-ci comme une expérience nouvelle et singulière qui ne peut pas se reproduire.

Essayer d’éterniser chaque expérience importante d’un voyage c’est vouloir s’abreuver de la sècheresse d’un puit.

Une chanson de Daran – Gens du voyage

Les paroles sur https://www.boiteachansons.net/Partitions/Daran/Gens-du-voyage.php

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Les tactiques de Chronos

ImAGE sablier

Posons-nous cette question candide : si quelqu’un trouvait dans le futur une machine à remonter dans le temps, comment expliquer que nous n’en disposions pas dès aujourd’hui ? Admettons qu’une telle machine soit fabriquée en 2050. Il suffirait de remonter le temps de quelques dizaines d’années seulement pour nous atteindre. Elle devrait pouvoir effectuer cette excursion temporelle puisque c’est précisément sa fonction ! Alors pourquoi n’est-elle pas déjà là ? Une machine à remonter le temps, capable de visiter toutes les époques, ne devrait-elle pas être intemporelle par nature ?

Le temps est-il synonyme de simultanéité, comme dans l’expression : il fait toujours deux choses en même temps ? Renvoie-t-il à l’idée de succession, comme dans la phrase : le temps viendra où ce livre sera fini ? À celle de durée, comme dans : l’auteur a manqué d’un peu de temps — oh, pas beaucoup — pour achever l’écriture de son ouvrage ?

Une horloge donne l’heure, nous sommes bien d’accord, elle passe même ses heures à ne faire que cela, mais elle ne montre rien de ce qu’est le temps en amont de ce processus d’actualisation. Elle dissimule plutôt le temps derrière le masque convaincant d’une mobilité parfaitement régulière.

Étienne Klein dans Les tactiques de Chronos

Une pièce musicale de Pink Floyd Reunion – Time

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/248580.html

Le ralentissement du temps et la contraction des longueurs

Le ralentissement du temps et la contraction des longueurs est la première vidéo d’une série de capsules réalisées par le collège Édouard Petit et Stéphane Durand.

Elles ont été mises en lignes sur ce site web, qui a pour but de vulgariser la théorie de la relativité. Merci à l’équipe.

La nuit des temps

cropped-lever-de-soleil-espace_a88bae31763d14c85833b3c7ee5b4c099bce3cb1-1-1.jpg

Je suis entré et je t’ai vue.

Et j’ai été saisi aussitôt par l’envie furieuse, mortelle, de chasser, de détruire tous ceux qui, là, derrière moi, […] attendaient de savoir et de voir. Et qui allaient TE voir, comme je te voyais.

Et pourtant, je voulais aussi qu’ils te voient. Je voulais que le monde entier sût combien tu étais, merveilleusement, incroyablement, inimaginablement belle.

Te montrer à l’univers, le temps d’un éclair, puis m’enfermer avec toi, seul, et te regarder pendant l’éternité.

*

Nous avons quelque chose en commun qui est plus fort que nos différences : c’est le besoin de connaître.

*

Nous savons au moins déjà une chose, c’est que l’homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables.

*

Ils montaient dans la nuit et la paix, vers le ciel étoilé, ils oubliaient la Terre et ses horreurs absurdes. Ils étaient ensemble, ils étaient bien, chaque instant de bonheur était une éternité.

René Barjavel dans La nuit des temps

Une pièce musicale de Eric Clapton – Layla

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/245664.html

Passage

ImAGE enlacés

Il est fascinant de constater que nous avons souvent besoin d’un événement traumatisant pour en saisir enfin sa beauté de la vie. Et paradoxalement, nous accordons une importance démesurée à notre présence sur terre au détriment de la présence des autres.

Il est bon de prendre la place qui nous est dévolue, non pas par dépit ou défaite, mais par réalisme. Je ne suis pas le début de l’humanité et ma mort n’entraînera pas sa fin. Je suis né quelque part entre le commencement et de la fin du monde.

La sagesse, dans ce contexte, n’est pas de laisser aller, mais d’occuper la place que nous voulons créer. Notre passage et notre vérité sont d’en arriver à dépasser la réaction de lutter contre ce qui nous entraîne tout comme de lutter contre ce qui nous retient.

En fait, être le fruit de notre singularité, la résilience de notre naissance avec une certaine humilité assumée.

Une chanson de Lex Van Someren – Global Anthem

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Une question de sens avec Matthieu Ricard

ImAGE passage

Il faut pouvoir apprécier la valeur du temps. C’est la denrée la plus précieuse que nous ayons. Sénèque disait : « Ce n’est pas que nous n’avons pas beaucoup de temps, c’est que nous en gaspillons beaucoup. »

Il ne s’agit pas seulement de profiter du moment présent, mais de l’ensemble du temps qui passe. Sinon, c’est comme de l’eau qui coule entre les doigts et dont il ne reste rien.

Vouloir meubler le temps par des distractions, des choses qui nous dispersent n’est pas bon pour les facultés cognitives et ne nous rend pas vraiment heureux.

Réapprenons à s’imprégner de la beauté d’un beau paysage, de l’immensité de la perspective et à écouter les bruits de la nature. Le son du silence, qu’est-ce qu’il y a de plus beau ? Sans être dans la résistance, on peut essayer d’être présent à soi-même au quotidien, d’être dans la profondeur de son esprit.

*

Il est trop tard pour être pessimiste.

*

Il n’y a pas de grande tâche difficile qui ne puisse être décomposée en petites tâches faciles.

*

La question n’est pas de savoir si la vie a un sens mais comment donner un sens à sa vie.

Matthieu Ricard

Une pièce musicale de Lex Van Someren – Buddha