De la représentation d’une illusion

thumbnail_âme (1)

La représentation du monde dans lequel nous vivons est une illusion. Il serait toutefois faux de penser que le fait d’être illusoire enlève à tout phénomène la capacité de fonctionner. Nous connaissons tous l’effet des reflets du miroir qui nous réfléchit une information qui n’a jamais été incarnée dans celui-ci.  Et pourtant, nous la tenons pour vraie.

Notre représentation du monde est conditionnée par notre expérience quotidienne. Notre point de vue nous permet de voir sur une fréquence humaine.  Nous perdons la perspective de l’échelle macroscopique, caractérisée par une certaine stabilité en raison de la lenteur des mouvements et l’échelle microscopique où tout bouge rapidement et donne cette perception de fluidité sans matière unie et solide.

La représentation du monde que nous avons dépend en grande partie du point de vue selon lequel on se place.  Il existe une part en nous, la conscience, qui nous permet de nous approcher d’une position d’observateur permettant de concevoir une perspective différente.

Ce que nous concevons comme la réalité apparaît alors comme cette capacité à percevoir différents niveaux à partir de notre échelle humaine.

L’Un est concevable pour la personne qui s’approche d’une échelle macroscopique, et l’âme pour l’échelle microscopique.

L’entraînement de l’esprit nous permet de composer plus sereinement avec certaines interactions particulières entre l’observation et l’intuition de ce monde tant que nous la concevons comme une illusion.

Une chanson des Pixies interprétée par Yoav et Emily Browning – Where Is My Mind

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/243063.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2020 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.