Archives du tag ‘voyage

Rencontre   Leave a comment

 

Une vie est composée d’escales qui s’entrecoupent de voyages entre la naissance et la mort.

Certains partent en voyage pour s’éloigner du boulot, de la routine, du quotidien et de ce qui est souvent inavouable. On peut voyager pour tourner une page et repartir dans une autre histoire.

D’autres voyagent pour combler leur soif de rencontres. Ils recherchent la part de soi dans l’Autre, permettant de se comprendre, de s’écouter et de s’aimer.

Dans tous les cas, nous allons minimalement découvrir des humains comme on découvre un temple, avec respect et dans le silence, en attente d’une révélation. De même, ils nous feront goûter la cuisine locale et découvrir les coutumes et l’artisanat local.

L’exotisme à cette faculté de nous faire regarder le quotidien avec des yeux nouveaux.

On ne peut pas partir avec l’assurance de se rencontrer. On ne peut pas partir avec l’assurance de rencontrer l’Autre.

Toute rencontre déterminante est fortuite, un baiser de l’inattendu, un bonheur fugace et fragile.

La rencontre, c’est ce croisement de deux chemins créant l’endroit et l’instant précis où tout sens unique devient inutile. C’est cela le grand voyage.

 

Une pièce musicale de Enya et Vangelis – Voyager

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 7 juillet 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Les terres du voyageur   Leave a comment

ImAGE Naxos

On ne lui avait pas dit que tout voyageur finit toujours par franchir les trois terres. Il lui a fallu du temps pour le découvrir.

La première prise de conscience fut lorsqu’il mit le pied à terre en sortant de l’autocar à Mc Lead Ganj. Cela faisait maintenant 5 mois qu’il avait quitté mon coin de pays. Ce lieu mystique n’avait rien de comparable avec ce qu’il avait vu auparavant. Il était à cet ailleurs, loin de ses références culturelles et spirituelles, et pourtant le présent se nourrissait de l’héritage de son histoire.

Le voyageur foule la première terre lorsque le passé se fond dans le présent.

Quelques années plus tard, il s’est rendu à Selçuk, et il fut grandement impressionné par les vols des cigognes et leurs immenses nids. En foulant cette terre chaude et sèche, dont il avait tant entendu parler et dont il connaissait une bonne partie de l’histoire, il venait de réaliser un grand rêve qui lui tenait à cœur.

Le voyageur foule la deuxième terre lorsque la quête se fond dans le présent.

Il vient tout juste de franchir le seuil de la porte. Il était enfin arrivé et rien n’était plus pareil. Le pied posé sur le sol, il mesurait le passage du temps, comme le ferait sans doute le cultivateur en regardant les terres. Il savait qu’il composait à chaque instant l’histoire de ce lieu.

Le voyageur foule la troisième terre à l’instant où il franchit la frontière menant à Soi.

 

Une chanson de Luc De Larochellière – D’état en état

Les paroles et les accords sur https://www.boiteachansons.net/Partitions/Luc-De-Larochelliere/D-etat-en-etat.php

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 27 juin 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Revenir   Leave a comment

Elle était partie pour un autre voyage. Ses amis étaient surpris de ce départ, et ils se demandaient ce qui pouvait bien la pousser ainsi à aller si loin.

Elle n’était pas insensible aux propos que tenaient ses amis au sujet de ses partances. Pour elle, cela lui faisait sourire, car elle avait en elle son petit secret.

Le secret qui permet de retrouver le printemps dans ma vie est très simple. J’apprends à revenir. Lorsque je pars en voyage, je vais à la découverte, j’apprends. Et ce qui est magnifique, ce sont les instants de retour chez soi, parmi les miens. Revenir et constater que des choses ont changé, que ce soit des environnements, des personnes, des sentiments, et que je peux me synchroniser à nouveau avec le cycle qui a évolué. On oublie souvent que durant nos absences, il n’y a pas seulement nous qui avançons vers ailleurs, il y a aussi les avancées du cœur et les ouvrages de la vie qui façonnent notre entourage. Revenir, c’est constater que l’idée que l’on se faisait d’une situation ou d’une personne est maintenant déphasée à nouveau.

Revenir, c’est constater le temps passé et apprécier les nouvelles conditions, porteuses de joies, ou de peines, de surprises et de déceptions, en bref, porteuses de vie.

Revenir, c’est plus qu’ouvrir la porte du retour et de sentir l’accueil, c’est aussi prendre conscience que nous avons comme seul présent que rien n’est établi.

Une chanson de San Francisco – Maxime Le Forestier

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1107871.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 16 juin 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Pause musicale avec Yann Perreau   Leave a comment

Yann Perreau a sorti en début mai un mini-album de quatre titres, Voyager léger.

Voyages voyage le succès de Desireless est chanté en duo avec La Bronze.

 

Chanson de Yann Perreau – Voyage voyage

 

Publié 7 juin 2018 par dandanjean dans Pauses musicales

Tag(s) associé(s) : ,

Face à un mur   2 comments

tu-apprends

Je me souviens de ce jour comme si c’était hier. Je me revois, face à ce mur, à moins d’un mètre, là sans bouger.

Je me souviens que ma respiration est devenue plus lente, il y avait ce silence, les yeux baissés et mon regard fixe. J’étais le seul responsable. Je me sentais dans une drôle de posture.

Quelqu’un qui entrerait furtivement dans la pièce où j’étais pourrait me confondre avec une statue ou une silhouette figée dans le temps. Il n’aurait surement pas vraiment compris ce qui se passait. Probablement que le fait d’être ainsi inactif et immobile devant ce mur l’aurait même portée à croire que cette situation ne pouvait avoir d’issue. Peut-être aurait-il voulu m’aider?

Et pourtant, j’étais bien, car là où certains voient les effets d’un blocage en voyant un mur, pour moi, l’entraînement de l’esprit devant ce mur est un souffle de liberté et de transformation. C’est l’attention présente qui rend l’observation possible, être tout entier absorbé par l’activité, inspirer et expirer, voilà le plus beau voyage.

Chaque mur est une source d’apprentissage différent.

Une pièce musicale de Shakti ~ Peace of mind

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 1 juin 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Partance avec Alexandra David-Néel   Leave a comment

Tibet Expédition

Qu’importe le nombre de pays que tu parcours puisque tu as la pensée qui s’élance au-delà de ce monde à la recherche de l’Infini.

*

Drôle et inconcevable idée qu’ont les gens de s’attacher à un endroit, comme les huîtres à leur banc, quant il y a tant à voir de par le vaste monde et tant d’horizons à savourer.

*

Choisissez une étoile, ne la quittez pas des yeux. Elle vous fera avancer loin, sans fatigue et sans peine.

*

Il n’est pas déshonorant de mourir en poursuivant un but même futile, ce qui l’est, c’est de se laisser vaincre et d’accepter sa défaite.

*

Garde ton âme calme et retirée. C’est un sanctuaire où tu trouveras quand tu le voudras le bonheur.

*

La bravoure est encore la plus sûre des attitudes. Les choses perdent de leurs épouvantes à être regardées en face.

*

Évidemment, un véritable autochtone n’existe pas. L’homme préhistorique lui-même a émigré.

Alexandra David-Néel

Une chanson de Tara – Dharamsala

Les paroles sur https://www.taraofficiel.com/httpwwwtaraofficielcomclips

 

Publié 11 mai 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Le voyage de la vie   Leave a comment

ImAGE le voyage

Le voyage de la vie nous fait prendre de drôle de parcours. Nous naissons ne connaissant pas notre ignorance, pour au fil du temps aspirer à mieux connaître.

Nous naissons avec une personnalité à façonner, et l’éducation fait en sorte que nous découvrons ce que des anciens sont devenus et ce qu’ils ont apporté à la nation, puis nous nous identifions à l’un d’eux afin de nous amener à rechercher le héros que nous sommes.

D’une représentation du monde où tout semble être fusionnel, nous aspirons à séparer notre personnalité des autres, à nous démarquer. Plus cela fonctionne, plus nous sommes seuls, tout en demeurant en interaction avec la multitude. Puis, la sagesse nous amène à prendre une certaine distance de l’importance du moi et nous ramène à soi.

Peu importe ce que nous amasserons au cours de notre voyage de vie, que ce soit la richesse, la puissance, les échecs, l’amour, les amitiés, ou les déceptions, il en faut du temps pour se rendre compte que l’impuissance à nous réaliser pleinement ne vient pas de nos incapacités, mais de l’attachement à tout ce que nous avons amassé et qui obstrue notre passage.

Le voyageur de vie au cours de son périple finit toujours par atteindre sa nature propre. Il lui suffit seulement de garder que le bagage essentiel. Heureusement, les passeurs aident souvent à prendre conscience des restrictions de poids que nous transportons et de son coût.

Une chanson de Richard Séguin – L’Ange Vagabond

Les paroles sur http://laboiteauxparoles.com/titre/44008/Richard_S%C3%A9guin_L_ange_vagabond

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 3 mai 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :