Archives du tag ‘voyager

Le voyageur relié   1 comment

image-partir

J’aime l’esprit du voyageur, car il est riche en enseignement. Cet esprit qui nous habite que nous soyons sur la route ou à la maison.

Le voyageur est un passant qui vie et goute à la vie. Non pas qu’il ne possède rien, il a des bagages.  Toutefois, ses bagages ne contiennent que l’essentiel, c’est-à-dire le respect de sa capacité de porter.

Le voyageur doit évaluer la pertinence du souvenir à emporter, et apprendre le détachement ou le lâcher-prise par rapport à ce qu’il est important de posséder.

Il n’est pas dans le débat de cesser d’avoir, il sait que l’avoir est nécessaire à l’être humain.

Il recherche juste à ne pas s’attacher et devenir dépendant de ce qui n’est pas essentiel.

Certains diront qu’il est détaché. Ce n’est pas être détaché le fait de vivre en fonction de ce que nous sommes capables d’apporter avec nous. C’est simplement être conscient de sa propre condition, conscient de ses propres capacités.

Il ne recherche pas réellement le détachement, il se laisse tout naturellement aller vers cette capacité à se relier davantage à la vie, à la nature, aux humains et à soi-même.

Être relié demande d’être ouvert à l’inattendu, attentif à ce qui nous émerveille, disponible ici et maintenant.

L’esprit du voyageur ne voit pas une fin en soi l’atteinte de la destination, chaque fin en soi est reliée à l’essentiel qui trouver sur sa route. À ses yeux, il n’y a rien de futile, toutefois, il y a peu à arracher, ou à posséder, qui justifient à ses yeux un déracinement de l’habitat naturel. La vie est en soi merveilleuse.

J’aime l’esprit du voyageur, car son attachement à la vie tel qu’elle lui apparaît est plus grand que son attachement de vouloir prendre et arrêter le temps pour revivre à volonté ce plaisir vécu. Le voyageur est de ceux qui ne s’attachent pas au bonheur, il lui suffit d’en être relié.

Une chanson de Desireless – Voyage voyage

Les paroles sur https://www.paroles.net/desireless/paroles-voyage-voyage

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Changer de vie, on en a tous rêvé… Elle a osé   1 comment

Nos peurs nos choix

Les gens pensent qu’une âme sœur est leur association parfaite, et tout le monde lui court après. En fait, l’âme sœur, la vraie, est un miroir, c’est la personne qui te montre tout ce qui t’entrave, qui t’amène à te contempler toi-même afin que tu puisses changer des choses dans ta vie.

*

La Bhagavad Gita – ce texte yogique de l’Inde ancienne – dit qu’il vaut mieux vivre imparfaitement sa propre destinée que vivre en imitant la vie de quelqu’un d’autre à la perfection. J’ai donc entrepris de vivre ma propre vie. Aussi imparfaite et maladroite qu’elle puisse paraitre, elle ressemble à qui je suis aujourd’hui, entièrement.

*

Si tu libères, dans ta tête, toute cette place que tu monopolises en ce moment pour ta fixette, tu auras un vide, une ouverture, une porte. Et devine un peu ce que l’univers va faire de cette porte? Il va s’y précipiter, Dieu va s’y précipiter, et te remplir de plus d’amour que tu n’en as jamais rêvé. Lâche prise.

*

Nous créons des mots pour définir nos expériences et ces mots s’accompagnent d’émotions qui nous entraînent par à-coups, comme des chiens tenus en laisse. Nous succombons à la séduction de nos propres mantras (Je suis une ratée … Je suis seule … Je suis une ratée … Je suis seule …) et nous nous transformons en monuments érigés à leur gloire. Faire un temps vœu de silence revient donc à essayer de décaper les mots du pouvoir qui les enveloppe, d’arrêter de nous étouffer à force de mots, de nous libérer de nos mantras qui nous font suffoquer.

*

…les maitres Zen disent toujours qu’on ne peut pas voir son reflet dans l’eau qui court, mais uniquement dans l’eau qui dort.

*

Les choses ne changent pas, tu changes ta façon de regarder, c’est tout.

*

Envoie-lui de l’amour et de la lumière à chaque fois que tu penses à lui, et ensuite, passe à autre chose.

De Elizabeth Gilbert dans Mange, prie, aime : Changer de vie, on en a tous rêvé… Elle a osé !

 

Une chanson d’Idir interprétée avec Karen Matheson – A Vava Inouva

Les paroles en françcais sur https://www.lacoccinelle.net/265216.html

 

Publié 19 février 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

Heureux de faire votre connaissance   Leave a comment

ImAGE_claire beilvert

Il suffit de voyager un peu, de discuter avec les gens, de partager un peu de leur vécu pour comprendre que le mot diversité est un détour pour en arriver à l’ouverture à la différence, puis à l’ouverture à l’autre.

En franchissant les frontières dont nous avons convenu, il y a des personnes riches de leurs différences, tant sur le plan de l’organisation sociale, des croyances, de l’art et de la culture.

Je pourrais prendre un thé ou un café sur cette terrasse que mes rêves de partance ont déposée sur ta route, et ensemble nous serions probablement à des années-lumière de fosses idéologiques. Nous parlerions de ce que nous vivons, simplement, à se découvrir l’un l’autre.

Il suffit de voyager un peu pour se rendre compte que nous avons avant tout en commun le besoin de connaître. Ce besoin de comprendre, de découvrir, de savoir qui nous pousse à lire, à discuter, à voyager, à étudier. Ce besoin de connaître, il est partout dans le monde et il est nettement plus immense que nos différences.

Les personnes dont il faut se méfier sur nos routes ce sont celles qui n’ont plus besoin de connaître. Celles qui savent tout et qui auront fermé leur cœur, ne cherchant plus de rencontres, mais des conversions. Ils ont perdu la curiosité et l’émerveillement.

Les gens qui se retrouvent veulent savoir. Par des livres, par des pas, par des communications ouvertes, ils veulent connaître ce monde fabuleux dans tous ses secrets, toutes ses particularités et toutes ses singularités.

C’est probablement pour cela que nous sommes souvent heureux de faire votre connaissance….

Une pièce musicale de Divine Mother – Sacred Earth

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 12 février 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Arrivée avant le départ   Leave a comment

Si nous ne faisons pas attention, nous pouvons passer notre vie à chercher quelque chose que nous tenons comme le but à atteindre, alors que ce n’était qu’un divertissement. Ainsi, nous pouvons traverser une partie de notre existence à regarder au mauvais endroit et tout manquer.

Il arrive que nous oubliions que la destination n’est qu’un élément d’un trajet.

Il y a une destination que pour celui qui désire partir, et un trajet pour tout être humain en quête d’un ailleurs.

Ainsi, l’aventurier assis sur une grosse pierre au fond du jardin, respirant l’air frais, a conscience qu’il a dépassé toutes les distances de la terre, et qu’il peut vivre l’essentiel dès l’instant qu’il est ici et maintenant.

 

Une chanson de Jim Corcoran interprétée par Isabelle Boulay – Perdu dans le même décor

Les paroles sont sur : https://www.le-parolier.net/paroles-corcoran-perdus-dans-le-meme-decor.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 11 janvier 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

L’inutile égare   2 comments

Une idée folle qui passe par la tête, nous sourions et nous l’oublions. Ce qui n’a pas de sens se perd à l’infini.

Toutefois, les idées qui demeurent dans notre tête, errantes ou accrochées à un espoir de naître, sont ce qui va hanter nos journées. Elles peuvent en tout temps prendre forme et corps par le travail de nos mains, de nos paroles. Elles peuvent jaillir lorsqu’une émotion intense se manifeste, qu’une peur les réveille, ou qu’une euphorie les allume.

Ce que nous laissons trainer ou errer demeure à la portée de nos mains ou de nos paroles et peut se matérialiser dans notre vie. La qualité de ce que nous laissons à notre portée sera donc déterminante, et l’inutile ne créera, que de l’inutilité. De même, les idées négatives ne créeront que des cycles de souffrance.

Prendre conscience de l’importance d’entretenir notre esprit, de faire régulièrement le ménage afin de garder en nous ce que nous souhaitons utiliser est des plus simple et des plus judicieux.

Vivre est un voyage sur une terre où seul l’inutile égare, et ce même si nous avions toutes les cartes et le meilleur GPS au monde.

 

Une chanson de Julien Clerc –  Utile

Les paroles sont sur https://www.lacoccinelle.net/1079464.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Publié 5 janvier 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Voyage, voyage   2 comments

Si j’avais un seul conseil à donner pour aider une personne qui ne sait plus quoi faire de sa vie, je lui dirais qu’il lui faut voyager. Je ne parle pas d’aller dans un tout inclus, mais de fouler une terre inconnue où la beauté, la joie et la peur seront entrelacées dans le ventre. Pour cela, je lui dirais de mobiliser toutes ses ressources pour s’offrir la grande transformation. Rien n’est impossible, pour ma part, compte tenu de mes origines, j’ai dû travailler un an pour le faire.

Entrer dans une ville inconnue regarder les gens, se rassasier de nouvelles nourritures, parcourir de nouvelles avenues, découvrir des perspectives différentes, recevoir des idées non conçues, et redécouvrir l’émotion de regarder pour une première fois. Cela implique d’apprivoiser, d’aimer, de douter, de s’inquiéter, de se remettre en question, de se sentir seul, et de s’apprivoiser puis de s’aimer.

Puis, le jour des départs, car il y en a toujours beaucoup, pouvoir regarder une dernière fois ce que nous laissons dernière nous, d’un regard attentif et paisible, laissant les images se déposer en nous, pour que se tamise par le silence du temps l’identité de cette terre, ses arômes, ses accents, ses regards, ses visions et paysages sous une fine couche d’enchantement. –

Le voyage peut transformer un humain. Il opère cette alchimie en nous, là où les identités de passage se côtoient, s’acceptent et se développent pour en polir notre nature propre. Le regard n’est plus figé, il perçoit réellement la vie.

Alors, le sens de notre voie se dégage, il n’y a plus de retenue et nous passons notre route avec une joie paisible d’être rendu à Soi.

Une chanson de Beyries – Je pars à l’autre bout du monde

Les paroles sont sur : http://paroles2chansons.lemonde.fr/paroles-beyries/paroles-je-pars-a-l-autre-bout-dur.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

 

Publié 28 novembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Jean-Yves Leloup et l’émotion pure d’exister   Leave a comment

ImAGE Inde enfants rire

Voyager, c’est traverser les frontières extérieures et intérieures, en particulier celles du moi avec son paquet de mémoires (génétiques, sociales, éducatives, religieuses) qui nous conditionnent et nous limitent. C’est apprendre à respirer dans d’autres « climats ››, au sens non seulement météorologique, mais aussi corporel, culturel, spirituel.

*

A celui qui veut vivre attentivement

il sera donné en plus

de ses mille et une raisons de rire

de ses mille et une raisons de pleurer

l’émotion pure et permanente

d’exister…

 

Jean-Yves Leloup

Une chanson de Jean Leloup – Voyageur

les paroles sur : http://www.parolesmania.com/paroles_jean_leloup_26921/paroles_voyageur_1956763.html

Publié 4 novembre 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

%d blogueurs aiment cette page :