Archives du tag ‘voyager

Quel présent faut-il ramener du voyage?   Leave a comment

image-partir

 

Au début, lorsque l’idée germe d’un voyage, c’est avant tout le plaisir qui nous anime. Ce plaisir de découvrir, d’explorer, de se projeter vers l’inconnu. C’est les formes et couleurs d’un rêve qui émergent dans notre vie sous forme d’un projet.

Voyager, c’est ce qui s’ouvre à nous après avoir initié le premier pas hors de chez soi pour parcourir le chemin du rêve. Mais, c’est surtout autre chose qu’un simple déplacement d’un point à un autre étiqueté par des clichés qui viendront remplir un album d’émotions prêt-à-porter.

Voyager, c’est l’éveil par soi vers l’autre, pour goûter, sentir, voir, entendre, toucher, découvrir et connaître.

On devient nomade, lorsque s’envolent derrière nous nos appartenances à des lieux ou des groupes, et, que nous avançons, autant parmi les humains qu’au cœur de soi, avec cette touche particulière composée à la fois de mouvement, de lenteur, d’attention, d’émerveillement, de communication et de silence.

Et nous savons que nous sommes arrivés à destination, peu importe l’endroit où nous nous trouvons, le jour ou nous avons fait de notre rêve de partance un souvenir. Alors, le présent devient tout ce qui nous reste à partager.

Une chanson Higher Ground par Jouer pour le changement – Chanson autour du monde

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

Voyage au coeur de l’humain   Leave a comment

image-enfants-sourire

 

Les cent premières années de ma jeunesse m’ont beaucoup appris.

Depuis, j’ai fait beaucoup de chemin. C’est pourquoi, avant de devenir l’adulte attendu, je me permets de t’écrire ces quelques mots.

De mes errances derrière les frontières des pays où se tissent les rencontres, j’en garde le souvenir que bon nombre d’échange m’a enseigné à m’intéresser plus à l’humain qu’à moi-même, et, ainsi, voyager réellement au cœur d’un monde lumineux et d’une infinie beauté.

C’est pour moi le sentier qui a su alimenter ma jeunesse et la garder vivante.

 

Une chanson de Sade interprétée avec Santana – Why can’t we live together

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 13 juillet 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

D’une fenêtre   Leave a comment

ImAGE_lalatina-parsley_q

Ce matin, j’ai tiré les rideaux et j’ai ouvert une fenêtre sur le monde. Une autre.

Elles sont parfois tellement différentes.

J’y ai vu la vie à distance et le présent se déployer.

Sans téléportation, sans déplacement, je peux ainsi vivre une certaine forme de synchronicité.

Il nous arrive tous d’ouvrir des fenêtres sur le monde, mais la banalité du geste fait en sorte que nous en voyons plus l’incidence. Nous sommes des êtres sociaux qui portent un sentiment d’appartenance à notre terre.

Nous sommes fascinés par ce qui se passe autour de nous, et nous aimons regarder ce monde.

Qui, parmi vous, a par exemple récemment ouvert une fenêtre sur le monde en :

+ Écoutant à la radio un reportage en direct de Pékin.

+ Participant à une visioconférence reliant trois villes différentes.

+ Lisant un article dans le journal faisant le point sur un attentat en Europe.

+ Écoutant un enregistrement sur mon lecteur numérique du dernier spectacle de Simon and Garfunkel à New York.

+ Regardant à la télévision un reportage en direct sur une initiative de jeunes au Pérou.

+ Lisant sur mon téléphone intelligent une nouvelle publiée par une amie en Belgique.

+ Parcourant à partir de mon ordinateur un blogue sur la Roumanie.

+ Échangeant au téléphone avec un collègue en Égypte.

Il y a tant de façons d’ouvrir une fenêtre pour apprécier le monde qui nous entoure. Il n’y a pas seulement le déplacement physique pour voyager, aller à la rencontre et découvrir la diversité de ce monde.

Dans ce contexte, l’argument qu’il ne devrait pas y avoir d’étranger chez nous ne tient vraiment plus. Le monde aujourd’hui est inter relié, inter connecté et, il est devenu un grand espace ouvert. Notre humanité est l’accueil de l’autre.Ce n’est que derrière un regard que la vision inclusive peut se refermer.

Une chanson de Desireless – Voyage Voyage

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Par l’esprit du voyageur   Leave a comment

Terrre monde

Il est agréable de voyager, de découvrir de nouvelles routes et de franchir de nouvelles frontières. Il y a tant de beaux endroits à visiter, de belles personnes à rencontrer.

Je me sens porté par l’esprit du voyageur et les expériences les plus enrichissantes sont toujours ce point de synchronicité entre le lieu où nous nous retrouvons et la présence que l’on occupe dans notre vie intérieure. Cet endroit même où les contours de l’un et l’autre sont si infimes que la saveur du monde est rehaussée de l’âme qui nous habite.

Alors, d’un simple mouvement du cœur, nous parcourons l’essence de la vie.

Une chanson de Richard Séguin – L’Ange Vagabond

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 27 juin 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Le voyage vers l’autre ou le retour à soi   Leave a comment

Sourie

Il existe différentes façons de voyager.

Il est possible de parcourir la terre et de franchir les frontières pour découvrir l’autre. Cette multitude de paysages et d’humains à rencontrer fait en sorte que le sentiment d’identification à un territoire s’élargit et dépasse le quartier d’appartenance ou le lieu de naissance.

Il existe aussi la possibilité de développer nos connaissances de l’autre, de découvrir par des photos et des textes des cultures et des philosophies de vie différentes. Notre ouverture à la diversité devient alors plus grande.

La conquête de la liberté passe aussi par le développement de la conscience, qui implique une forme différente d’identification; car plus nous sommes conscients du monde qui nous entoure, moins il y a d’autre et d’étranger. Le respect et l’attention s’installent.

Toutes ces formes de voyages permettent d’affranchir les limites inhérentes à la condition individuelle.

C’est un retour à soi.

Une chanson de Desireless – Voyage voyage

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Voyager, l’écho de l’humanité   Leave a comment

Voici un court métrage sur le thème de la perte de notre humanité au profil de la technologie. Les auteurs veulent nous amener à imaginer ce que la vie sur Terre pourrait ressembler à de nombreuses générations à partir de maintenant alors que la technologie devient une partie de nous. Une prise de conscience pour initier un changement pendant qu’il est encore temps.

Le film début avec la sonde spatiale « Voyager », qui a été envoyé dans l’espace par la NASA en 1977. Puis nous nous retrouvons des centaines d’années plus tard. La sonde est revenue sur la Terre. Le monde a changé et la technologie a pris le contrôle de l’humanité.

Pourtant, en 1977, la sonde Voyager Golden Record était destinée à présenter l’humanité à d’autres mondes.

CGI **Award-Winning** Indie Short Film: « Voyager » – by Team Voyager

Le voyage à chaque jour   Leave a comment

cropped-cropped-Dark_blue_with_white_bg01-3-300x300

C’est vrai que c’est agréable de se lever le matin et de regarder par la fenêtre en rêvant de partir en voyage, découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles villes, de nouvelles personnes.

Tout semble si bon.

Et cela peut être vrai.

Il est possible de vivre la plénitude en voyage.

C’est possible pour la personne qui se lève le matin et qui sait apprécier le jour qui s’installe et qui sait redécouvrir une autre fois les visages qui l’accompagnent.

C’est possible pour la personne qui redécouvre encore une fois le lieu où il habite et qui sait apprécier les nuances de son propre paysage.

Les plus beaux voyages ont comme lieu d’embarquement l’émerveillement du cœur.

 

Une chanson de Daniel Lavoie – Je voudrais voir New York

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

%d blogueurs aiment cette page :