Monsieur Cabrel était plus que présent   Leave a comment

Hier soir, j’ai pu assister à un merveilleux concert de Francis Cabrel.  Un instant de grâce et de grandeur d’homme. D’ailleurs, dès le milieu de ce spectacle à Québec, les spectateurs applaudissaient debout et en redemandaient encore. Les échanges entre l’artiste et son public prenait parfois l’allure d’une reconnaissance intime.

Ce concert nous a permis de revisiter son univers, tant par ses classiques comme l’intemporel, Petite Marie, Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai, C’est écrit et Sarbacane que ses plus récents Dur comme fer ou Partis.

J’ai particulièrement apprécier cette chanson African tour que je vous partage en guise de rappel.

Publié 30 septembre 2016 par dandanjean dans Pauses musicales, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :