Une seule race malgré nos différences   Leave a comment

Couleurs de la pensée

J’ai toujours trouvé étrange d’entendre quelqu’un dire qu’une personne d’une autre couleur n’est pas de sa race. Ce type de propos qui est pour moi du racisme introduit une forme artificielle de hiérarchisation des humains, et cette fiction de l’esprit relève à mes yeux d’une incapacité à avoir une estime de soi suffisamment forte pour s’identifier pleinement à la race humaine.

La science nous apprend qu’aucune population humaine ne possède exclusivement des gènes propres. Force est de reconnaître que nous formons une seule et même espèce. Ainsi, il n’y a pas de marqueur génétique de sous-race. Par exemple, une personne malade en Europe peut recevoir un organe d’une personne décédée provenant de tout autre continent.

L’Homo sapiens est une race à part entière, sans sous-catégories, et si nous voulions utiliser un mode de classification objectif et efficace, autrement que sur des critères aussi subjectifs que l’identification à un territoire, à une couleur de la peau, à la géographie, à une croyance ou à la culture, il faudrait définir une race par individu, car nous sommes tous différents. Le racisme n’a aucune assise scientifique. Dans cette perspective, c’est la glorification du Je au détriment du Nous.

À mes yeux, notre réaction à la couleur de la peau devrait uniquement être une question d’ouverture, de gêne …mais pas à cause de la différence de nos gènes. Nous sommes tous porteurs de mélanocytes qui produisent la mélanine, ce pigment naturel, sous contrôle de nos gènes. C’est uniquement une question de concentration, mais je sais, nous n’y portons pas attention, qui fait en sorte que ce pigment naturel fonce plus ou moins notre épiderme. Bien sûr, c’est sans compter l’effet du soleil. D’ailleurs, c’est curieux de constater comme la lumière de cet astre solaire nous aide à aplanir nos différences.

La diversité est une des grandes richesses de notre humanité, ne laissons pas l’ignorance et la bêtise humaine détruire notre patrimoine et rependre le sang d’innocent au profit de l’aveuglement de groupuscules parmi nous.

Une chanson de Jean-Jacques Goldman – Né en 17 a Leindenstadt

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :