Un simple présent

cropped-image-soleil.jpg

Parfois, on peut trouver autour de nous ce que nous pensions pouvoir trouver qu’après de longue recherche dans des lieux inconnus.

Elle voulait découvrir les rites des chamanes.  Elle avait appris que souvent les rituels étaient avant tout des chorégraphies visant à reproduire des conditions permettant l’élévation.

Elle avait appris que les rythmes chorégraphiques puisent leur source des mouvements d’un animal ayant un caractère sacré, que l’on retrouve figurant sur l’emblème totémique ou encore représentant les astres qui parcourent la voûte céleste.

Les mouvements composés de gestes parfois effectués au moyen d’un instrument cérémoniel visent avant tout à recréer le moment mythique.

Elle faisait les mouvements dans son salon et la lumière du soleil éclairait son corps.  La paix et le calme régnaient.

Elle était en train de réactualiser cet instant, inspirée de ce temps-là… là depuis l’origine.

Elle buvait le thé comme on entre dans un lieu mythique, comme on refait l’expérience du sacré. Elle buvait à la source de la conscience d’exister dans le monde.

Une pièce musicale de Igor Stravinsky interprétée selon Maurice Béjart – Danse sacrale – L’Élue – tirée du Sacre du Printemps

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2020 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s