Le chant de l’émerveillement

slow-motion-900

On pourrait penser que le silence s’obtient uniquement en faisant taire toutes les formes du bruit ambiant. C’est en effet une approche fort rependue que nous pouvons parfois vivre notamment dans des sanctuaires sacrés.

Mais il existe aussi des silences que nous pouvons vivre dans des lieux où il n’est pas nécessaire de marcher sur la pointe des pieds, de baisser la voix et de chuchoter.

Lorsque nous avons appris à cultiver le silence profond, nous pouvons rire, chanter, parler, danser, car il ne peut être occulté. Il est plus présent que le bruit, il est plus intense que le tumulte de la Terre.

Ce silence profond permet de vivre beaucoup plus que le recueillement, il permet de vivre des moments d’émerveillement. L’extase qui en découle l’intègre par sa propre énergie. Le tumulte n’a plus le pouvoir de dérangement.

Le silence profond de notre propre nature, de notre sanctuaire sacré intérieur n’a pas besoin d’imposer le silence pour vivre la paix.

Un peu à l’image de la personne souffrante capable d’anesthésier la douleur par un travail créatif, l’attention permettant de sublimer tout ce qui entoure.

Le silence profond est l’inspiration active de la vie, saisir son souffle permet de vivre le chant de l’émerveillement.

Une chanson de Fred Pellerin- Silence

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2020 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s