Coexister 3

Église Adventiste du Septième Jour de Philadelphie

Afin de mieux comprendre les personnes adhérentes aux principales grandes religions au regard du nombre d’adeptes dans le monde, j’ai pensé offrir ces quelques repères permettant de mieux se respecter mutuellement lorsque l’on doit vivre ensemble, en ayant une pensée particulière pour les personnes qui travaillent pour les services de proximité. Cette série de 10 se déclinera en prenant en compte la ligne de temps de la religion la plus récente à la plus ancienne.  

Aujourd’hui, j’aborde l’Église adventiste du septième jour fondée en 1863 par Joseph Bates, James White et Ellen White, au Michigan et qui regroupe maintenant plus 22 millions de pratiquants.

Écrits sacrés

La Bible.

Repères et conception du monde

Le retour du Christ est l’espérance des croyants. Personne ne peut en fixer le moment. Les pratiquants adhèrent aux 28 croyances fondamentales.

Pratiques religieuses

Lecture de l’Ancien et du Nouveau Testament. Observation stricte du sabbat (du coucher du soleil vendredi au coucher du soleil samedi). Sainte Cène tous les trois mois.

Fêtes et saisons

Pas de célébration de fêtes.

Égalité des droits

Les droits se fondent sur une conception de la primauté hiérarchique des hommes sur les femmes.

Rapport avec la nourriture

Les pratiquants évitent de consommer des drogues, du tabac et de l’alcool. Ils optent volontiers pour un mode de vie équilibré, exempt d’excès de toutes sortes.

Certains adventistes peuvent refuser de manger des aliments impurs, soit sous forme de coquillages, comme le crabe ou la langouste, certains poissons-éboueurs comme le poisson-chat, ou certaines viandes. Ce refus de manger des aliments riches en iode ou en protéines peut amener des carences.

Conception de la maladie et de la souffrance

Le corps est le temple de Dieu. La souffrance est permise par Dieu, il veut nous apprendre quelque chose par elle. Transfusion sanguine acceptée.

Un pratiquant peut refuser une intervention chirurgicale le vendredi soir ou le samedi (matin ou après-midi) car il peut interpréter cette intervention comme entrant en conflit avec le sabbat. Il peut aussi refuser certains traitements médicaux.

La naissance et la mort : signification et rites

L’enfant est un don de Dieu. Pas de baptême.

Le baptême est la décision de prendre un nouveau départ. Il est administré par immersion, et il est réservé aux adultes ou adolescents qui peuvent en comprendre la portée.

La mort est un état où l’humain entier ( esprit, âme et corps ) demeure dans une inconscience totale jusqu’à la résurrection finale. Aucun culte des saints et prière pour les morts.

Rites du passage de vie à trépas

Lecture de versets de la Bible

Rites des funérailles

Prière et rites simples

Autopsie et prélèvements d’organes

Admis sans difficulté.

Une pièce musicale de Ambassadors of Christ choir – 100 Years of Adventist church in Rwanda

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2022 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s