Archives du tag ‘lâcher-prise

Mes 10 sentiments préférés   Leave a comment

Solange te parle de ses 10 sentiments préférés.  Moi aussi j’aime et je partage.

 

 

La patience et le lâcher-prise sans attendre   Leave a comment

ImAGE lire

 

La patience n’est pas sans dépense d’énergie. Il faut une bonne dose de volonté et de courage. Tout comme le lâcher-prise d’ailleurs!

Ce n’est surtout pas qu’un simple arrêt de mouvement où l’on s’assoit pour attendre.

Lorsque nous portons l’énergie de la patience et du lâcher-prise, nous anticipons, nous voyons ce qui n’est pas encore mûr.

C’est un peu comme si nous plantions la graine tout en sachant visualiser l’arbre qui sortira de la terre.

C’est maîtriser cette attention tranquille des cycles de notre monde, et ressentir que tout est déjà là, maintenant, malgré le fait, par exemple, que la lune va devoir parcourir quelques nuits et quelques jours pour devenir pleine.

Tous peuvent attendre, mais seuls les attentionnés patients peuvent porter cette vision joyeuse du germe en devenir de notre propre nature.

 

Une chanson de Fred Pellerin- Tenir debout

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 7 août 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Derrière votre idole   Leave a comment

masque

 

J’ai longtemps imaginé être ce personnage.

Je l’ai vu tant de fois dans mes rêves.  Puis, un le jour, j’ai pris conscience d’une distinction avec cette idole, ce personnage.

J’entendis cette voix, cet écho d’être, me parler de ma vie.

Par la suite, est apparu par bribes de conscience lors d’événements, ce questionnement : Suis-je réellement cette représentation que je me suis faite de moi-même?

Bien sûr, nous accolons souvent la notion d’éveil à la notion de prise de conscience.

Mais est-ce à dire que nous rêvons longtemps avant de connaître un éveil à soi?

Est-ce à dire que nous portons en nous une part lumineuse qui attend son lever du jour?

Il est intéressant de prendre du recul au regard de notre idole, notre personnage et de lâcher-prise sur cette volonté de contrôle de soi, de contrôle de cette vie, de contrôle des autres.  Il est possible de juste apprécier ce qui est et l’accepter.

Ce point de recul qui peut donner le vertige, en équilibre sur le seuil de la matrice à projection, bien qu’il nous laisse seul, offre pourtant cette vision d’ensemble qui nous permet ce nouvel émerveillement.

De ce point de vue, l’évidence apparait que je n’ai plus besoin d’acter l’expression de ma vie.

De ce point de vue, il est possible de trouver l’énergie et le courage pour cesser de travailler à améliorer le personnage fictif afin de vivre pleinement sa nature propre.

En prenant le temps de regarder, il est facile de repérer ces personnes par leur nature joyeuse dans le mouvement.

 

Une chanson d’Yvon Deschamps interprétée par Patrice Michaud – Je suis moi

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Comment naviguer sur autre chose qu’une bouée   2 comments

Navire

J’aimerais que tu puisses d’un coup de baguette magique faire disparaître l’anxiété qui m’habite.

Pourquoi crois-tu que j’en aurais ce pouvoir?

Parce que tu es souvent calme alors tu sais ce qu’il faut faire.

Je ne peux pas t’aider, ce n’est pas une autre personne qui m’a permis de me débarrasser de mon anxiété, ce n’est que moi.

Comment tu as fait?

J’ai pris conscience un jour que j’essayais de me débarrasser de quelque chose à laquelle je m’étais accroché. J’ai eu de la difficulté à accepter cette idée, mais c’était comme cela. Dès que nous prenons conscience que nous utilisons ce à quoi on s’accroche, que ce soit la peur, la fuite, l’anxiété comme bouée, alors nous prenons la réelle mesure de notre déroute. Alors, nous sommes prêts à saisir qu’aucune bouée ne peut réellement nous protéger à long terme. Ainsi, la véritable question est contre quoi exactement je veux me protéger? Puis, lorsque la réponse apparaît, plus que jamais, la notion de lâcher-prise est fondamentale.

Alors, cela prendra combien de temps pour me débarrasser de ma bouée?

Tous les problèmes de notre vie trouvent leurs solutions selon la même échelle de temps. En fait, le temps nécessaire pour résoudre un problème est d’à peine plus d’une seconde après l’avoir compris.

Une chanson de Zaz – Si jamais j’oublie

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

L’avènement de soi   Leave a comment

Se relever

 

Aussi vrai que pour un oiseau,

il ne peut prendre son envol que par lui-même,

il en est de même pour nous les humains.

Impossible de se tenir debout

autrement que par notre propre volonté

et même si nous tombons,

bien que les bons guides,

les belles techniques

les belles lectures

peuvent nous aider

le mouvement ne peut venir que de nous.

Il n’y a pas de magie!

Pas de raccourci!

Qu’une vision, un but

et le mouvement de se lever

et de se maintenir debout.

Tout comme à notre enfance, le même défi,

avec les blessures liées aux chutes.

Alors, si la peur nous retient de nous relever

que ce soit à cause d’appréhension,

de préoccupation,

de crainte,

d’agitation de l’esprit

ou d’anxiété,

il est possible de s’appuyer sur elle

d’accepter de bouger

de se voir changer,

bref de se relever

et dans ce mouvement lent et hésitant

les ailes de la confiance en soi se déploient

le lâcher-prise favorise l’essor

et nous arrivons à nous tenir debout

au sommet de la peur

vacillant,

surpris

d’être debout,

d’avoir réussi

à se libérer

de l’intérieur

par l’avènement de soi.

Une chanson de Fred Pellerin – Tenir debout

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 19 avril 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

De tout au rien et de rien au tout   Leave a comment

respiration conscience

Nous naissons et le sentiment de la reconstruction de la vie s’installe. L’enfant devra apprendre à marcher, apprendre à parler, à se nourrir d’expériences et de connaissances pour se réaliser.

Adulte, l’enfant est toujours en nous, mais vide de notre présent. Nous savons marcher, écouter, apprendre, parler, et malgré cela, nous avons parfois le sentiment de la reconstruction de soi à faire, comme si ce tout acquis comprenait des espaces de rien qui nous jettent un vertige.

Quand cela s’installe, je tente de me reconnecter avec le souvenir de mes expériences des grands vents au bord de la mer. Quelque chose déferle sur moi avec une telle intensité, si plein d’invisible qui heurte mon corps. Pourtant le vent qui me heurte semble avoir une présence réelle, et lorsque je regarde l’horizon et autour de moi, rien n’est apparent.

Le rien devient est porté par l’expiration sous forme de vents donc plein d’énergie. Et parfois c’est la matière qui se vide de son essence et de sa forme devenant rien, vide, comme une inspiration.

Vue dans cette perspective, le vent n’existe pas sans le concours de l’énergie invisible, et la matière de l’énergie rendue visible.

Un mouvement de tout au rien et de rien au tout, comme une inspiration puis une expiration. Que des manifestations d’un souffle qui passe par delà le corps de la terre. Interdépendant, unique et d’une manifestation de mouvements infinis sous ses différentes formes.

Le sentiment de rien parfois ressenti, accepté, assumé, avec attention, porte en lui-même son propre mouvement vers la lumière et sa source d’appropriation de l’expérience.  Il s’agit parfois de juste lâcher-prise.

Deux chansons de Pink Floyd – Breathe puis Time

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 31 mars 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , , ,

En attente de l’évidence de vivre   3 comments

grandi ose

Je t’ai remarqué, tout de suite j’ai senti cette résonance

Tu avançais vers moi, j’ai souri et tu m’as souri et nous avons continué nos chemins

Je t’ai revu, j’avais mis mes beaux vêtements, je voulais que tu me voies

Tu as avancé vers moi, tu as regardé mon veston et tu as souri, et nous avons continué nos chemins

Tu es réapparue là où je m’attendais, j’ai fait comme si je ne te voyais pas

Tu as avancé vers moi, tu as regardé plus longuement que d’habitude, et nous avons continué nos chemins

Je t’ai croisé sur la rue, j’avais décidé de te parler, je t’ai dit qu’il allait probablement pleuvoir

Tu as avancé vers moi, tu as ri et dit oui, et nous avons continué nos chemins

Je t’ai vue danser dans le parc avec des enfants, je me suis approché pour sentir ton bonheur

Tu as avancé vers moi en courant en tenant un enfant par la main, et nous avons continué nos chemins

Je t’ai salué lors d’un passage dans le corridor et tout mon corps était tendu

Tu as avancé vers moi, tu as regardé mon visage et nous avons continué nos chemins

Tu es réapparu là où je ne m’attendais pas, j’ai été spontané, et toi aussi, simplement

Tu as avancé vers moi, nous nous sommes simplement parlé comme deux âmes qui se rendent à l’évidence que vivre est le chemin…

Une chanson de Maxime Le Forestier – Éducation sentimentale

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 20 février 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :