A l’écoute de sa nature essentielle

soleil-nuages

Tant que l’ego dirige votre vie, la plupart de vos pensées, de vos émotions et de vos gestes émanent du désir et de la peur. Alors, dans les relations, vous désirez ou craignez quelque chose de l’autre.

Ce que vous voulez de lui, ce peut être le plaisir ou le gain matériel, la reconnaissance, des louanges ou de l’attention, ou un renforcement de votre sentiment de soi par la comparaison et l’affirmation que vous êtes supérieur à lui, du point de vue de l’être, de l’avoir ou des connaissances. Ce que vous craignez, c’est le contraire : qu’il puisse, d’une façon ou d’une autre, diminuer votre sentiment de soi.

Lorsque vous focalisez votre attention sur le moment présent– au lieu d’en faire usage comme d’un simple moyen –, vous dépassez l’ego et l’impulsion inconsciente d’utiliser les gens pour vous mettre en valeur à leurs dépens.

En accordant toute votre attention à votre interlocuteur, vous écartez de la relation le passé et le futur, sauf pour des questions pratiques. En étant pleinement présent à votre interlocuteur, vous renoncez à l’identité conceptuelle que vous lui avez fabriquée votre interprétation de son identité et de son passé – et pouvez interagir sans les impulsions égoïques du désir et de la peur.

La clé, c’est l’attention, qui est la quiétude éveillée. Comme c’est merveilleux de dépasser le désir et la peur dans les relations ! L’amour ne veut ni ne craint rien.

Eckhart Tolle dans Quiétude: A l’écoute de sa nature essentielle

Une pièce musicale de Laraaji – Essence