Plan de bonheur d’urgence

bonheur autrement

Si nous prenions le temps de nous arrêter pour comprendre à quoi nous courons au fil des jours, nous aurions alors conscience que nous mettons beaucoup d’énergie à gérer nos peurs, nos craintes et à s’assurer d’un bon avenir.

Puis, en constatant les plans d’urgence élaborés pour faire face aux catastrophes naturelles afin de préserver les humains de la souffrance, nous serions rassurés. Alors, probablement, nous retournerions à une douce tranquillité d’esprit.

Et si nous prenions encore plus de temps pour nous arrêter afin de comprendre, il apparaîtrait que nous n’avons pas vraiment de plans d’urgence pour la grande majorité des souffrances humaines.  En effet, elles sont dues à notre incapacité à bien réagir à la discrimination, la jalousie, les luttes de pouvoir, la malveillance, l’avidité, et l’indifférence.  Il serait peut-être temps d’ébaucher un plan de bonheur d’urgence à penser à soi et aux autres.

 

Une chanson Jean-Jacques Goldman – A nos actes manqués

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s