La puissance de la joie

visage_souriant_a_lenvers_sticker_rond-rd7c897a72a2f4652b7b8d1aa4610d1f0_v9waf_8byvr_512

De nos jours, la pensée antibonheur a ouvert de nouveaux fronts : au nom d’une critique parfaitement fondée, et à laquelle j’ai toujours souscrit, d’un bonheur factice qui oscille entre les slogans publicitaires du confort matériel et de la réussite sociale et les recettes prémâchées du développement personnel, il est facile de démolir la poursuite du bonheur. Mais ce concept, même dévoyé par l’époque, n’est pas pour autant déconstruit. La critique de l’idéologie moderne du bonheur, fondée sur le consumérisme et le narcissisme – et portée à être heureux -, ne rend pas caduque pour autant la question fondamentale de la sagesse, vieille de vingt-cinq siècles : peut-on accéder ici-bas à une joie ou à un bonheur profond et durable?

*

La joie se cultive par un travail sur soi, une sorte d’autothérapie précédée et accompagnée d’une introspection, non pour réprimer les instincts, comme le préconisent les religions, mais, au contraire, pour affirmer tout ce qui nous porte vers la vie, tout désir qui nous épanouit, nous grandit.

*

La joie de vivre est empathique. Elle invite à la compassion, au partage et à l’entraide. Alors que les passions tristes nous enferment dans la peur et nous incitent à nous replier sur nous-mêmes, la joie active fait brûler notre cœur du désir de voir les autres s’épanouir. Elle nous rend plus heureux, plus audacieux, plus courageux, plus tolérants, davantage soucieux d’autrui.

*

C’est un oui sacré, un consentement absolu qu’il appelle amor fati, c’est-à-dire l' »amour du destin », aimer ce qui nous arrive, et pas seulement le subir.

*

Pour gagner en liberté, et donc en joie, il faut apprendre à briser les chaînes de notre esclavage intérieur. Car, bien souvent, nous sommes d’abord esclaves de nous-mêmes, et savoir cela est un antidote à la victimisation. Il est tellement plus simple d’incriminer les autres de tous nos problèmes !

Frédéric Lenoir dans La puissance de la joie

Une pièce musicale du Cirque du soleil  –  Alegria

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s