Rumî

g_Chaillot13sfDerviches01a

La patience ce n’est pas s’asseoir et attendre, c’est voir ce qui n’est pas encore. C’est regarder l’épine et voir la rose, regarder la nuit et voir le jour.

Les amants sont patients et savent que la lune a besoin de temps pour devenir pleine.

*

Attar a parcouru les sept cités de l’amour, alors que j’en suis qu’au détour d’une ruelle

*

Rûmî, grand mystique soufi, a toujours prôné l’amour humain et divin comme source de toute connaissance et de toute sagesse. La révélation mystique, le « dévoilement des mystères », celui de la Connaissance passe par une mutation totale de l’être, c’est le Secret. Sa rencontre avec Shams de Tabriz, l’un des personnages les plus extraordinaires de tous les temps, est une histoire où se mêlent étroitement le tragique, le merveilleux et le divin. Des pires épreuves naissent l’union. Les célèbres derviches tourneurs de Konya (Turquie) continuent de nos jours à pratiquer le sama, danse divine et cosmique que Rûmî a instituée en disant : « Tous les atomes dansent comme un seul soleil ».

*

Le livre de Michel Random est un livre essentiel, écrit Maurice Béjart dans sa préface, un livre très grave et important.

*

Il nous rend aussi clair que possible ce qui est apparemment voilé, dit aussi Titus Burckhardt.

Rumî, la connaissance et le secret de Michel Random

Une pièce musicale Istanbul – Derviches Tourneurs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s