Sans attentes

Je t'aime

Il caressait un beau rêve. Celui de rencontrer l’âme sœur, la personne parfaite qui serait en mesure de combler tous ses besoins et incarner tous ses rêves. Il avait lu dans des livres qu’il existe dans ce monde, quelque part sur le parcours d’une vie, une âme sœur capable d’incarner cet idéal.

Mais le temps passait.

Quand il exprimait son rêve à son entourage, il y avait différentes réactions. Certains lui disaient que cela demande de la patience. D’autres lui faisaient le reflet que le fait de se sentir en symbiose avec quelqu’un relevait de notre vécu dans l’utérus de notre mère, cela représentait une sorte de souvenance.

La grande majorité des personnes lui confiait qu’ils ne vivaient pas ce type d’amour.

Et le temps passait.

Et le doute s’installait par bribe de questions. Existe-t-il vraiment quelque part dans ce monde une personne qui saura apporter le bonheur ? Pourquoi le ferait-elle ? Par amour surement. Toutefois, il se posait encore la question suivante : comment est-ce possible d’aimer d’avance quelqu’un si elle ne le connait pas ? Est-ce qu’il était en train de s’accrocher obstinément à un rêve puéril qui n’a rien à voir avec la réalité ? Et s’il rencontrait cette personne, malgré l’amour vécu, comment chacun s’y prendrait-il pour apporter le bonheur à l’autre ?

Et le temps passait.

Cette attente lui fit prendre conscience qu’il était devenu un indigent de l’amour. Il était conscient que l’on peut donner quelques pièces pour aider un indigent, mais ce ne sera jamais suffisant pour le sortir de cet état. Paradoxalement, tant qu’une personne en besoin ne prend pas conscience de sa propre richesse intérieure et de sa capacité à la faire émerger et la maintenir à maturité, elle ressentira toujours un vide à combler.

Il prit conscience que l’amour n’est pas une devise visant à combler les besoins de l’autre. Aimer semblait se dessiner en lui sous une autre perspective que d’instaurer un état de dépendance dans une perspective d’offres et de demandes.

Et l’attente s’arrêta.

Il prit le temps de partager, d’aider, de naturellement exprimer ce qu’il ressentait. Comme par magie, des mots d’amour firent de son quotidien le plus beau présent.

Une chanson avec Louis, Matthieu, Joseph & Anna Chedid – On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime qu’on les aime

Les paroles sur https://greatsong.net/PAROLES-LOUIS-CHEDID,ON-NE-DIT-JAMAIS-ASSEZ-AUX-GENS-QUON-AIME-QUON-LES-AIME,109620034.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2021 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s