Archives de décembre 2015

Être heureux et créer du bonheur   Leave a comment

le-coussin-smiley

Trois hommes sont en train de casser des cailloux. Un promeneur observe ces trois hommes et constate que leur façon de travailler et leur attitude sont radicalement différentes. Le premier semble souffrir beaucoup et dit : « Ce métier est stupide, je suis mal payé et malheureux ». Le second fait son travail de façon mécanique : « Ce métier n’est pas terrible mais il me permet de gagner ma vie ». Le troisième affiche un visage radieux et travaille avec entrain : « Je bâtis une cathédrale ».

Le fait est le même, le geste est le même, le réel aussi, mais la signification attribuée au travail des cailloux métamorphose complètement la manière dont il est perçu.

Ce n’est pas une cause qui provoque un effet mais la signification que l’on attribue à l’information qui provoque un effet de bonheur ou de malheur.

Être heureux et créer du bonheur

Une chanson Gérard Lenorman & Zaz – La Ballade des Gens Heureux

Publié 31 décembre 2015 par dandanjean dans conte, Livres

Tag(s) associé(s) : , ,

Nous désirons vous avertir   Leave a comment

ImAGEUn monde en soi

La lecture de ce blogue n’est pas une activité innocente.

L’auteur désire vous informer qu’il est un voyageur sédentaire traversant le temps de ce pas… Il voyage pour changer sa représentation du monde et non pour changer de lieu. Heureusement que le rire est son véhicule.

Bien qu’il soit un voyageur sédentaire, il ne conçoit pas programmes, d’itinéraires ou de cartes conceptuelles idéales, il est tout juste un voyageur sédentaire qui vit son éloignement par la pratique. De plus, il n’est pas un vendeur de destinations et il ne cherche pas à vous fidéliser, vous convertir ou vous changer. Avec lui sur ce site, toutes les personnes qui le désirent peuvent rester à leur place comme ils le sont. Il ne se sédentarise pas pour la gloire et il ne voyage pas par désir de fuite, il le fait simplement, car il est émerveillé par ce monde et il a cette envie de vous partager cet émerveillement.

L’auteur désire vous informer qu’il est possible que le rire vous soulève à la lecture d’une page sur ce site, c’est un des effets secondaires possibles.

P.S. Aujourd’hui un site qui n’a pas d’avertissement n’est pas un site sérieux, c’est pourquoi l’auteur envisage sérieusement d’en rire.

Une chanson Desireless – Voyage Voyage

 

Publié 31 décembre 2015 par dandanjean dans Réflexion

Tag(s) associé(s) : , , ,

Conscience et expérience   Leave a comment

 yeux_terre

Vous savez que vous avez touché le côté de votre vraie nature humaine

le jour ou vous avez essayé de comprendre ce que vivait la personne

qui vous a blessé au lieu de la juger et de réagir à son comportement

par un comportement comparable et de même nature.

Vous savez alors que votre esprit est devenu

un peu plus libre et synchroniser avec votre cœur.

Une chanson Comme toi

Publié 30 décembre 2015 par dandanjean dans Réflexion

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Libre d’être et non d’avoir !   Leave a comment

Pas seul

La liberté, est-ce que c’est faire tout ce que l’on veut? La liberté, c’est ce qui nous permet de vivre tous nos désirs? Si je réalise tous mes désirs, est-ce que je vais être enfin heureux?

Si la réponse à toutes ces questions est oui, alors vivre l’instant présent serait la liberté. Nous n’aurions qu’à relier action et désir et nous deviendrions libres. Plus nous serions spontanés, plus nous deviendrions libre.

Toutefois, j’ai un doute quant à me laisser guider uniquement par le désir et mes réalisations. J’ai l’impression que cela m’amènerait à une vie infernale. Il nous arrive de prendre conscience que nous désirons quelque chose, nous mesurons tout le manque, puis la journée après avoir obtenu l’objet de ce manque, nous nous lassons, car le désir se nourrit maintenant d’un autre manque et hop nous repartons, guidé par une autre attente. Si souvent! On dirait beaucoup plus de l’agitation que de la liberté.

Et si la liberté ne s’abordait pas dans un premier temps dans le monde extérieur, le premier pas devant venir de soi. La liberté de soi, se libérer de ses propres chaînes, de ses propres entraves, ne serait-il pas une condition initiale?

Libre d’être et non d’avoir !

Libre à vous d’y penser

Une chanson Sortez moi de moi de Daniel Bélanger

Publié 29 décembre 2015 par dandanjean dans Réflexion

Tag(s) associé(s) : , ,

Divine blessure   Leave a comment

ImAGERosée

 

Parfois, sous le coup d’une douleur, par la grâce d’un émerveillement, une échancrure se produit qui déchire notre opacité et permet d’aller voir de l’autre côté : une brèche par laquelle la Lumière peut nous toucher.

L’erreur est de croire que le monde est clos alors que ce sont nos perceptions, nos propres limites qui nous empêchent de discerner toutes les autres sphères de l’invisible.

Divine blessure, Jacqueline Kelen

Une chanson d’une artiste à découvrir, Sona Jobarteh – Saya

https://www.youtube.com/watch?v=hg0unRIL54Q

Publié 28 décembre 2015 par dandanjean dans Livres, Musique

Tag(s) associé(s) : , , , ,

De l’indifférence à la compassion   1 comment

Les pas du coeur

L’indifférence fait référence à l’état d’une personne qui exprime peu ou pas d’intérêt pour autrui tout en occupant un espace collectif. Elle vit sa vie, sans tenir compte réellement des autres. Elle n’est pas en relation.

La sympathie fait référence à une capacité relationnelle permettant d’éprouver en réciprocité des émotions pour les autres. Il y a une ouverture, une capacité à décoder les affinités, les goûts ou les idées entre deux ou plusieurs personnes. On devient sympathisant dans la rencontre avec l’autre. La relation est créée.

L’empathie nous fait passer à un autre état ou nous saurons développer cette capacité subtile de ressentir une émotion adaptée en réponse à celle exprimée par autrui.  En quelque sorte, on est capable d’effectuer une distinction entre ce que je suis et ce qu’est l’autre et d’avoir mes propres réactions en prenant en compte la position de l’autre. Dans la relation avec l’autre, on fait plus que décoder, on développe la connaissance de l’autre.

La pitié fait référence à cette capacité à éprouver un sentiment d’affliction pour les difficultés, les maux ou la souffrance que vie autrui et à cette volonté d’agir pour soulager, et imposer son remède. La relation avec l’autre est teintée par notre conception et notre perception que l’on a de la situation et la réponse en est ainsi contrôlée.

La compassion nous amène à percevoir ou à ressentir la souffrance de l’autre, et du même coup, nous sommes entrainés à y remédier. La compassion est mue par la perception d’un état douloureux et la volonté d’agir par solidarité dans une attitude de détachement de soi. La relation est perçue comme une interdépendance conditionnée. Du coup, ses traces sont d’une grande beauté pour une personne qui y est sensible.

Une chanson de Zaz (Génération Goldman) Pas l’indifférence

Publié 28 décembre 2015 par dandanjean dans Réflexion

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Masculin-féminin – la grande réconciliation   Leave a comment

 visage nature

Dire sa vulnérabilité

Principes masculin et féminin sont le prisme à travers lequel sans le savoir nous percevons le monde, ils sont comme nos deux yeux. Si l’un des deux est obscurci, notre vision est partielle car elle ne nous permet d’appréhender qu’une partie de la réalité. Elle est faussée, un peu comme une erreur de cap peut conduire un navire au bout de quelque temps à dévier considérablement de sa trajectoire initiale.

Or, aujourd’hui, la donne a changé, les cloisons ont sauté. Nous avons l’occasion de redresser la barre. Les femmes ne sont plus les seules représentantes des valeurs du féminin ni les hommes des valeurs du masculin….les hommes autrefois faisaient de leur femme les dépositaires de leurs émotions qu’ils vivaient ainsi par procuration à travers elle.

Aujourd’hui, ils s’autorisent à exprimer leur joie, leur malaise, leur tristesse ou même à pleurer, à dire leur vulnérabilité.

Ils sont de plus en plus nombreux à défendre aujourd’hui les valeurs du féminin.

Si physiquement nous sommes tous hommes OU femmes, psychologiquement nous sommes tous habités par les valeurs du féminin ET du masculin. Nous sommes en train de devenir des êtres humains à part entière, masculins et féminins à la fois. En route vers la plénitude ?

Trouver l’équilibre

D’un côté, notre vie professionnelle, intellectuelle, le devoir, la performance, la raison. De l’autre, nos émotions, nos amours, le plaisir, la vie privée, la maison…

Bien entendu, ces deux aspects de notre vie ne sont pas égaux : les uns sont importants, les autres moins. Trouver l’équilibre, c’est rétablir le pont entre ces deux dimensions de nous-mêmes, les accepter et les laisser exister ensemble. A égalité.

Masculin-féminin – la grande réconciliation, Valérie Colin-Simard

Une chanson de Peter Gabriel – Shaking The Tree

Publié 27 décembre 2015 par dandanjean dans Livres

Tag(s) associé(s) : ,

%d blogueurs aiment cette page :