Alanguis?   Leave a comment

Virtuel

Il soupira avec profondeur. Il manquait de temps. Il voulait faire tant de choses. Le temps filait rapidement. Par où commencer, quoi prioriser?

Alors, il ouvrit la fenêtre et écouta ce qui se passait dans la rue. Il y avait beaucoup de gens qui couraient et qui marchaient comme si tout était utile et urgent. Des gens qui se frôlent et qui se croisent sans se voir, qui prennent des intersections sans en saisir les réelles opportunités.

Puis un sourire se dessina sur son visage, la paix venait de prendre place. À l’image d’une rivière qui coule au printemps, le mouvement de la rue prenait un sens. En regardant la rivière, jamais il ne saurait poser la question, car ce n’est pas la vie qui passe trop vite, c’est nous qui sommes trop alanguis pour la capter. Il n’y avait plus d’urgence, il venait de reconnaître sa vie.

Une chanson de U2 – Where The Streets Have No Name

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :