Une logique expérientielle?   2 comments

ImAGE moitié

Dans le monde de la pensée, en apparence tout est relativement simple. Nous avons développé une façon de concevoir la vie de façon binaire.

Il y a la valeur de ce qui est vrai et la valeur de ce qui est faux. Nous avons raison ou nous avons tort.

Le but ultime de la science est de comprendre et cette compréhension nous permet de prévoir. Impossible d’aller sur la lune si ce que nous concevons ne fonctionne qu’en mode aléatoire. Alors, la logique binaire est fort utile.

La logique binaire envisage deux cas:

1 – A est vrai, et B est faux

2 – B est vrai, et A est faux

Le développement informatique que nous connaissons actuellement repose sur le 0 et le 1.  L’arène des conflits est basée aussi sur cette approche, ainsi, j’ai raison et tu as tort.

C’est simple et sécurisant. Le monde de la dualité peut permettre de donner l’illusion que tout est très simple en prônant que deux choix.

Toutefois, en regardant la vie autour de nous, nous pouvons en douter un petit brin. Mais cette approche est très utile pour réaliser des ouvrages dans le monde matériel.

Toutefois, dans le monde de l’expérience, c’est un peu plus compliqué. C’est ce qui fait dire à la blague qu’Un jour j’irai vivre en Théorie, parce qu’en Théorie, tout se passe bien. Ainsi, nous avons l’impression que l’expérience repose sur quelque chose de plus complexe. Avec un peu de recul et d’expérience, on peut identifier un ensemble de quatre valeurs permettant de reconnaître l’incertitude et la contradiction comme une possibilité d’appréciation de la réalité. Si nous transposons ces quatre valeurs dans l’univers des relations interpersonnelles et amoureuses, on ouvre bien des champs de compréhension.

La logique expérientielle envisage quatre cas:

1 – A est vrai, et B est faux

2 – B est vrai, et A est faux

3 – A et B sont faux tous les deux

4 – A et B sont vrais tous les deux (chacun à leur manière, ou à des niveaux différents)

Par exemple, mon sentiment peut être strictement vrai, mon sentiment peut être strictement faux, mon sentiment peut être vrai et faux à la fois ou je n’ai aucun sentiment.

Cette approche de la logique expérientielle permet d’intégrer une vision relativiste, c’est-à-dire une perspective prenant en compte l’incertitude et la contradiction. En regardant la vie autour de nous, nous pouvons en apprécier un petit brin. Mais, si cette approche est très utile à la prise de conscience, avant de passer à l’action elle peut être plus douteuse pour construire un avion, quoique, peut-être qu’ainsi on comprendrait mieux ce que l’avion vit une fois construite…

Résultats de recherche d'images pour « emoticone clin d'oeil »

Une chanson de Robert Charlebois – Lindberg

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

2 réponses à “Une logique expérientielle?

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Comme quoi le doute peut nous rendre un peu plus humain!
    J’aime bien!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :