Les renaissances de cœur   Leave a comment

gabo

Il est possible de retrouver l’essence de notre jeunesse. Nous avançons en âge, mais il est possible de ne pas s’éteindre. Vous croyez que c’est de la folie de dire une telle affirmation, peut-être, mais ce n’est pas grave, loin de là.

L’âge devrait être qu’un repère dans le temps, il ne devrait pas devenir un frein à nos renaissances à la vie, à la fraicheur du regard nouveau.

Nous avons tous la capacité d’émerveillement et de discernement du potentiel de cette part de créativité que peut susciter tout ce qui nous entoure.

Sortir des cadres établis, devenir l’imprévu, voilà le propre de l’esprit de jeunesse.

S’ouvrir à l’autre, aimer, aimer follement, s’alimenter d’une flamme de lumière, c’est plus qu’un divertissement, c‘est vivre.

Vivre avec l’espièglerie, l’enthousiasme du cœur complètement ouvert et en éveil, nous apporte plus que la joie.

Vivre devrait être une expérience des plus exaltantes. En fait, il n’y a pas d’âge pour vivre les renaissances de cœur.

Alors, vivez ce nouveau jour.

Une chanson de Christophe Maé – Il est où le bonheur

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1114078-christophe-mae-il-est-ou-le-bonheur.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

 

 

Publié 13 décembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :