Archives du tag ‘renouveau

Les renaissances de cœur   Leave a comment

gabo

Il est possible de retrouver l’essence de notre jeunesse. Nous avançons en âge, mais il est possible de ne pas s’éteindre. Vous croyez que c’est de la folie de dire une telle affirmation, peut-être, mais ce n’est pas grave, loin de là.

L’âge devrait être qu’un repère dans le temps, il ne devrait pas devenir un frein à nos renaissances à la vie, à la fraicheur du regard nouveau.

Nous avons tous la capacité d’émerveillement et de discernement du potentiel de cette part de créativité que peut susciter tout ce qui nous entoure.

Sortir des cadres établis, devenir l’imprévu, voilà le propre de l’esprit de jeunesse.

S’ouvrir à l’autre, aimer, aimer follement, s’alimenter d’une flamme de lumière, c’est plus qu’un divertissement, c‘est vivre.

Vivre avec l’espièglerie, l’enthousiasme du cœur complètement ouvert et en éveil, nous apporte plus que la joie.

Vivre devrait être une expérience des plus exaltantes. En fait, il n’y a pas d’âge pour vivre les renaissances de cœur.

Alors, vivez ce nouveau jour.

Une chanson de Christophe Maé – Il est où le bonheur

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1114078-christophe-mae-il-est-ou-le-bonheur.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

 

 

Publié 13 décembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

L’expérience directe   Leave a comment

Oiseau

J’aime les textes qui nous permettent de nous ramener à notre expérience, à ce que nous ressentons tout en alimentant l’esprit.

Malgré tous les beaux textes que nous pourrons lire, toutes les belles paroles que nous pourrons entendre, ce qui fera la différence est cette capacité à intégrer en temps personnel dans notre vie.

Tout prend racine de l’expérience. La conscience est avant tout expérimentale.

Le présent n’est pas un discours sur de grandes choses, ce n’est pas une philosophie.

Vivre est un phénomène très simple et évident. Lorsque nous nous arrêtons et que nous regardons simplement, un monde encore nouveau s’offre à nous, et malgré nos résistances, nos certitudes s’effacent lentement pour laisser la place au renouveau.

Aucune parole, aucun geste, aucun souvenir ne peut ramener ce qui fut et changer le présent en cette forme ancienne qu’est le passé.

L’expérience directe amène notre propre représentation.

L’expérience directe amène notre propre langage.

L’expérience directe amène notre propre temps.

L’expérience directe amène notre réalité impermanente.

Que traînons-nous du passé qui n’a plus sa place?

 

Une pièce musicale de Estas Tonne – Beautiful life, Now I am free

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Publié 6 décembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Le vert tige   8 comments

respect_nature

J’ai perdu ce qui était vide en moi. Cet espace qui happait certains espoirs, certains bonheurs. Ce lieu ou le vertige de la peur prend son emprise. Ce lieu où lorsque l’on est en pleine création, nous projette parfois l’écho de nos craintes, de nos lamentables comparaisons qui freinent l’élan naturel et libre.

Nous savons que nous avons perdu ce vide lorsque nous prenons conscience que nous ne sommes pas venus au monde pour faire compétition à qui que ce soit. Puisque nous sommes tous différents, toute compétition ou concurrence serait déloyale, voire une perte de temps. Je ne suis pas venu au monde pour me rivaliser. Je sais que lorsque je veux dépasser mes limites, c’est que je veux jouer, avoir du plaisir.

Je suis venu au monde comme on allume une flamme pour que l’énergie se partage, sans en enlever ma propre forme et sans en reproduire des clones. Tout comme j’ai été allumé dans un environnement inter relié, j’ai la capacité de redonner au suivant. Sans gain, sans perte, sans compétition et sans comparaison. Mon voisin est un humain, un point c’est tout.

Le vertige disparaît lorsque le jugement n’est plus utilisé de façon inappropriée. Il est alors possible de ressentir mes peurs, mes défauts, mes difficultés tout en m’alimentant de mon courage, de mes qualités et de mes forces pour poursuivre mes pas, mes gestes et mes actions. Je suis né pour être réel, pas parfait. Alors, l’acceptation de notre vraie nature ensemence la vie, et le vert tige en soi.

Une chanson d’Arno – Je veux vivre

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

Publié 19 décembre 2016 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :