Le Centre de l’être

ImAGE Naxos

Imaginez pour un instant qu’étant dans une forêt vous n’ayez plus de noms pour ce que vos yeux rencontrent, pour ce que vos oreilles entendent, pour ce que sent votre peau. Qu’est-ce que vous rencontrez? Ce n’est pas un ça puisque vous n’avez pas de concept à votre disposition, mais vous rencontrez une vie extraordinaire qui vous fait frissonner. Et dans ce frisson, c’est vous-même que vous rencontrez d’une façon extraordinaire. Étant ainsi en vous-même dans un sens très profond et en deçà ou au-delà de tout concept, c’est le divin que vous rencontrez….chaque méditation est l’effort d’entrer dans cette solitude, ce silence.

*

Qu’est-ce que la voie initiatique ?

C’est toujours l’effort de l’homme pour se débarrasser d’un voile qui l’empêche de voir et de sentir sa vérité authentique, sa vérité essentielle.

*

Le travail que l’homme peut faire sur lui-même, je l’appelle le chemin initiatique. Il commence avec une expérience. Cette expérience nous fait connaître notre Être essentiel. Une telle expérience efface une fois pour toutes le doute qu’il s’agirait du résultat d’une recherche métaphysique, d’une pieuse spéculation ou d’une projection psychologique. L’Être essentiel est une réalité dont on peut vraiment faire l’expérience.

Karlfried Graf Dürckheim dans Le Centre de l’être

Une pièce musciale de Pyotr Ilyich Tchaikovsky – Hymn of the Cherubim

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s