Par-delà les orages

Avez-vous eu le temps d’observer une goutte d’eau s’évaporer de votre main?

Ce simple phénomène fait partie d’un cycle plus grand qui nous apprend beaucoup sur le processus de la vie.

Lorsque le soleil émerge de l’horizon et qu’il traverse le ciel, il fait beaucoup plus que passer et réchauffer notre environnement.  Ses rayons chauffent l’air et la vapeur d’eau qui constituent l’atmosphère. Cette augmentation de chaleur fait que l’air et la vapeur d’eau s’élèvent créant des zones de basse pression. Pour contrebalancer ce phénomène, il se crée aussi des zones haute pression où les vapeurs d’eau et l’air ayant refroidi se compriment, se dirigeant ainsi vers la terre.  Cela donne les conditions pour que les vents soient en mouvement et circulent des zones de haute pression vers les zones de basse pression.

Quand l’énergie s’accumule et que la différence de pression s’accentue, les vents peuvent être happés dans un mouvement et produire des ouragans et des tornades.

Quand l’énergie se relâche, la pression devient moins intense et elle disperse le vent qui se calme comme une expiration.

Et, en permanence, en sourdine, derrière ce phénomène de tensions et de relâches, l’effet de la chaleur du soleil continu son œuvre.  L’eau des rivières, des lacs, des mers et des océans qui s’évapore et monte passe par différents degrés de saturation, devenant tantôt une fine pluie, tantôt une averse ou de la neige. Puis cette eau transformée retourne à la terre en modifiant légèrement le relief afin que les conditions changent constamment et qu’il y est la création d’un cycle toujours différent.

Il se passe les mêmes phénomènes en nous. Notre esprit est comme un soleil et il a un effet sur nos pensées, nos émotions et nos actions.  Parfois, nous sommes emportés par la tempête, et d’autre fois, nous avons la chance de vivre le calme de la légère brise.

Que ce soit la pensée qui appelle une action ou l’expérience du corps qui appelle la pensée, nous sommes soumis à l’influence de l’esprit.

Autant le soleil que l’esprit n’ont pas le pouvoir de faire cesser les turbulences.  Le but n’est pas de changer ce qui est et constitue la vie. Toutefois, l’humain qui sait interpréter les signes du temps peut s’adapter à ce qui ne dépend pas de lui et se réaliser en opérant les transformations nécessaires en lui ou dans son environnement.

Une chanson de Nour – Après l’orage

Les paroles sur https://lyricstranslate.com/fr/apr%C3%A8s-l%E2%80%99orage-after-storm.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s