Se libérer des réponses

Visage eau

Nous avons été formés au cours de notre formation académique à trouver les bonnes réponses. Cela nous a permis d’élargir notre bagage de connaissance, et c’est bien.

Puis nous commençons notre vie professionnelle et nous constatons que nous ne trouvons pas réponse à tout. Il demeure toujours des énigmes qui nous dépasse.

Dans le bouddhisme, l’énigme sans réponse est utilisée comme une autre voie pour se développer. Le koan est une phrase énigmatique ou paradoxale, ne sollicitant pas la logique, qu’un maître propose à un disciple comme sujet de méditation. Par exemple : Quel bruit fait le battement d’une seule main ?

Le disciple commence alors à prendre tout le temps qu’il lui est disponible pour s’efforcer d’analyser cette phrase, à trouver le sens symbolique de la réponse.

Durant sa recherche, il va revenir auprès de son maître afin de partager le fruit de sa réflexion et invariablement, celui-ci le renvoie pour qu’il continue à chercher la réponse.

Par sa nature même, le koan ne peut se résoudre par une réponse. La démarche vise à amener le disciple à cesser d’analyser et interpréter intellectuellement. Le point de bascule sera le vécu de cette énigme ou de ce paradoxe comme solution, à vivre une difficulté illusoire

La situation vécue et le processus d’identification amènera chez certain disciple à expérimenter tout son être, par-delà les sensations et les pensées, comme étant une énigme sans réponse.

Cette expérience déstabilisante et décourageante prend tout son énergie, il se vide de réponse. En poursuivant ses efforts, il peut en arriver un jour à s’accepter comme il est, un paradoxe ou une énigme sans réponse qui soit communicable à d’autres de manière objective. Il vivra alors l’expérience singulière et personnelle d’une vacuité incommunicable assumée.

Il est donc possible de se réaliser par-delà les réponses.

D’une part, nous pouvons nous développer par les lectures et les discussions afin de trouver des réponses à nos préoccupations, réaliser des projets et obtenir des résultats. Nous aurons ainsi développé le connu.

 D’autre part, il est possible d’être par la voie du silence et vivre l’expérience de se libérer du connu et avancer sereinement face aux difficultés purement illusoires.

Une pièce musicale de Koan – When the Silence is Speaking

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2020 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s