Les neurosciences et l’attention

Notre attention conditionne la qualité de tous nos actes et de toutes nos expériences, dans notre vie professionnelle, scolaire ou de loisirs, mais aussi dans nos relations familiales, amicales, amoureuses …

Pour cette raison, William James, père fondateur de la psychologie moderne, qualifiait il y a déjà un siècle, l’éducation de l’attention, d’«éducation par excellence» et l’attention elle-même, d’«acte essentiel de la volonté».

Dans notre monde moderne hyperconnecté, cette affirmation n’a jamais été aussi vraie.

Mais maîtriser son attention, ce n’est pas la contrôler par la force, car l’attention ne se laisse jamais dompter : elle s’apprivoise. Et pour l’apprivoiser, il faut d’abord la comprendre ; nous verrons ensemble que c’est ce que permettent aujourd’hui les neurosciences cognitives.

Partant de ce constat, J-P. Lachaux essaye de montrer comment il est envisageable de déduire du fonctionnement même du cerveau des moyens pratiques de mieux se concentrer, en développant son sens de l’équilibre attentionnel.

Les neurosciences peuvent-elles nous aider à développer notre attention ? – Jean Philippe Lachaux

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s