La voie! Le chemin !

Ces mots traduisent le plus souvent le sinogramme « Tao » qui, dans la tradition japonaise devient le Kanji « Do ».

Dans le monde du Zen le suffixe « Do » apparaît dans des disciplines aussi différentes que l’Aïki-Do, le tir à l’arc (Kyu-Do), l’art de l’épée (Ken-Do), l’art du thé (Cha-Do) ou la Voie de l’assise (Za-Do).

Do (Tao) n’est pas le propre d’une discipline particulière ; cet idéogramme attire l’attention sur la vérité et le sens de ces exercices, aussi différents soient-ils apparemment et techniquement.

Voici une vidéo dans laquelle je précise (autant qu’il m’est possible) ce qu’on entend par les mots « chemin » et « Voie » qui … ne mènent nulle part si ce n’est à celui, celle, qu’on, est déjà au plus profond de l’être, de l’acte d’être.

Jacques Castermane

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s