Lettre au Greco

Kazantzaki-jpg

Nous humanisons Dieu au lieu de déifier l’homme.

*

Chaque nation, chaque âge met à la divinité son propre masque, mais au-delà de tous les masques, dans tous les âges et chez toutes les nations on trouve toujours la même divinité.

*

Refuser toutes les consolations – dieux – patries – vérités – rester seul et se mettre à créer soi-même, avec sa seule force, un monde qui ne déshonore pas son cœur.

*

Il y a trois sortes d’âmes, trois sortes de prières:

  1. Mon Dieu, je suis un arc dans tes mains, tends-moi, autrement je vais pourrir!
  2. Ne me tends pas trop, car je vais me rompre!
  3. Tends-moi autant que possible, et si je romps, tant pis!

*

Le Bien et le Mal sont ennemis, voilà le premier degré de l’initiation ; le Bien et le Mal sont associés, voilà le second degré de l’initiation ; le Bien et le Mal ne font qu’un! voilà le plus haut degré.

*

En vérité, la mort nous ne pouvons pas la vaincre, mais la peur de la mort nous le pouvons.

*

Mon âme entière est un cri et mon œuvre – l’écho de ce cri.

Nikos Kazantzakis dans Lettre au Greco

Une pièce musicale de Katerina Vlahou Chansons et danses traditionnelles grecques à Paris – Musique grecque

2 réflexions au sujet de « Lettre au Greco »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s