Auprès de Nisargadatta

David: Maharaj frappait nos egos, nos pensées et nos concepts sur le rock immuable de L’Être, parce qu’il savait que dans la plupart des cas c’était la seule manière de nous aider. (…)

Harriet : Pourquoi vous a-t-il invectivé, vous?

David : Je me souviens qu’une fois je tentai de lui parler de l’effort. Je pense que j’évoquai les divers efforts que j’avais fourni pour atteindre ma vraie nature. C’était peu après que j’eus commencé à le fréquenter. Je ne m’étais pas rendu compte à cette époque-là que le terme « effort » était persona non grata dans sa pièce. Il n’aimait pas du tout qu’on l’emploie. La simple pensée qu’il y eût quelqu’un pour faire un effort en vue d’atteindre un état spirituel était pour lui une abomination totale. Il semblait ressentir cela comme une absence radicale de compréhension de ses enseignements.

Quand il se mit à être fâché contre moi qui utilisait ce mot, je ne fis qu’insister, innocemment persuadé qu’il n’avait sans doute pas compris ce que je m’efforçais de dire. Plus je tentais de décrire mes « efforts » et de les justifier, plus il était indisposé à mon égard. Ce que je finis par récolter, c’était un fameux savon pour ma compréhension erronée et mon attitude défectueuse.

J’étais totalement déconcerté à ce moment-là. Je n’étais jamais tombé auparavant sur un maître qui dénigrât le travail obstiné et l’effort dans une voie spirituelle. Au contraire, tous ceux que j’avais rencontrés avaient chaudement approuvé de telles activités. C’est pourquoi j’avais pensé au début qu’il avait du se produire une espèce de mal entendu. Je compris plus tard que, lorsque Maharaj parlait, il ne délivrait pas des instructions qu’il voulait qu’on suive. Il nous disait simplement qui et quoi vous étiez.

Vous étiez censé comprendre et expérimenter ce dont il parlait mais non d’en faire une pratique.

En tirer une pratique était simplement pour lui la preuve que vous n’aviez réellement pas compris ce qu’il était en train de vous dire.

Une question qui le prenait toujours à rebrousse-poil était : « Oui, Maharaj, je comprends intellectuellement ce que vous dites, mais que dois-je faire pour l’expérimenter réellement ? « 

Si vous disiez cela, vous ne le compreniez absolument pas, ni lui ni ce qu’il essayait de faire. »

David Godman dans Auprès de Nisargadatta

Une pièce musicale de Yo-Yo Ma – Meditation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s