Tout le bleu du ciel

Accepter de recevoir est un geste de générosité, tu sais… Peut-être encore davantage que le fait de donner.

*

Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d’aller de l’avant.

*

Mon père avait recopié une citation sur le mur du salon. Elle disait : « Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient ».

*

Son visage est baigné de la lueur dorée du coucher de soleil, ce qui accentue encore l’irréalité de la situation. Émile songe : cette fille est un poème.

*

Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu’il fait soleil, mais, quand vient l’obscurité, leur beauté n’apparaît que s’ils sont illuminés de l’intérieur.

*

Elle a fermé les yeux et il l’a imitée. Il a songé qu’il n’avait jamais fait ça, une pause au milieu de l’amour. Il n’avait jamais pris le temps de prendre conscience de son corps, du corps de l’autre, de l’acte intime qu’ils partageaient. Il n’avait jamais pris le temps de ressentir la symbiose entre les corps, la circulation des énergies, la complémentarité des sexes, le langage quasi universel qu’ils se jouaient.

Mélissa Da Costa dans Tout le bleu du ciel

Une pièce musicale de Vicky Leandros interprétée par  Marie-Élaine Thibert – L’amour est bleu

Les paroles sur https://www.paroles.net/vicky-leandros/paroles-l-amour-est-bleu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s