L’indicible

Généralement, nous appréhendons la réalité au travers de nos pensées, par exemple en disant “je me trouve à tel endroit”, mais si nous sommes attentifs, nous pouvons observer un phénomène en train de formuler cette pensée. Ceci ne consiste pas à se dire “je pense que je pense que je suis à tel endroit” mais consiste à suivre ces pensées que nous exprimons en tant qu’éléments particuliers et distincts de notre comportement.

Ainsi, face à une pensée telle que “Je suis Patrick”, nous pouvons ne plus identifier cette pensée à la réalité et ne plus croire que réellement nous sommes “Patrick”, mais observer un phénomène qui élabore cette pensée.

A ce moment, la conscience qui observe cette situation est étrangère au discours de la pensée. Nous avons d’une part la pensée “je suis Patrick” et d’autre part la conscience qui ne s’identifie pas à cette pensée mais qui la perçoit comme un élément distinct.

*

Cette conscience-là nous sort de la conscience usuelle de notre individualité puisque toutes pensées ne sont plus perçues comme expression de ce que nous sommes mais comme représentation qu’un phénomène élabore. Nous passons de “j’ai conscience que je suis Patrick” à “il y a conscience que ce phénomène pense être Patrick”. Et cette conscience est silencieuse qui échappe à l’emprise de nos pensées.

Alain Galatis dans L’indicible

Une pièce musicale de Radiohead – Street Spirit (Fade Out)

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/246944-radiohead-street-spirit.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s