Le travail d’une vie

La vie est comme de l’eau qui nous passe entre les mains. Si on la laisse filer sans la boire, on n’étanche pas sa soif.

*

Rien n’est compliqué, mais tout est complexe.

*

Il est important de préciser d’emblée que, dans mon propos, la spiritualité n’a aucune connotation religieuse. Pour moi, être spirituel implique d’être conscient de ses peurs et de ses défenses, de reconnaître t d’accepter ses sentiments et, par conséquent, de vivre dans le respect, la sollicitude et la compassion pour soi et pour les autres. Ainsi, la spiritualité nous aide à définir le sens de nos expériences et le but que nous souhaitons donner à notre vie.

*

« Savoir que l’on croit plutôt que croire que l’on sait » serait alors la devise de l’homme humble et honnête, curieux et courageux, qui accepterait de vivre une aventure incertaine dont il serait le créateur ouvert à une inspiration sans cesse renouvelée.

*

… il n’y a aucune honte à avouer ses fautes puisque les fautes n’existent pas. Vous les avez, à présent, ce que nous appelons les fautes ne sont que les réactions à nos peurs.

*

Le chemin n’a pas de fin. Il plonge vers l’infini, au cœur de la plus merveilleuse des créations de l’Univers. Une création sans cesse renouvelée. Arrêtons-nous un instant. Écoutons. Nous percevons, au loin, les bruits de son mouvement. Expansion, contraction. Séparation et union. C’est nous !

Thierry Janssen dans Le travail d’une vie : Quand psychologie et spiritualité donnent un sens à notre existence

Une pièce musicale de Mari Samuelsen – Einaudi: Una Mattina

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s