La musique du ciel

Le tout-petit, ce joyeux boute-en-train, cette brindille dorée constituée d’ondes électromagnétiques, participe au mouvement de fuite des galaxies les unes par rapport aux autres, avec une vitesse proportionnelle à leurs distances.

L’enfant fabrique inconsciemment une amplitude d’amour pur, une nuée de réciprocités rieuses dans lesquelles s’agglutinent cycliquement des particules génératrices de mémoires indélébiles.

Bille en tête, il joue la vie et prête attention aux petites cascades intérieures qui le traversent en toute candeur.

Bienheureux les apatrides.

Bienheureux ceux qui ont su sauvegarder un état d’esprit d’enfance, une belle âme d’enfant.

De la naissance à la renaissance, de la petite enfance jusqu’à la dernière enfance, l’homme, la femme, l’univers naissent, meurent et ressuscitent.

Voie miraculeuse, voie inexplorée.

La vie est une rhapsodie en noir et blanc.

Elle voyage. Ici et maintenant.

*

La Mathématique élégante est indénombrable, heureusement, d’ailleurs ! Elle préside à la merveilleuse mécanique céleste et à l’harmonie de l’Univers.

Un ciel étoilé ? Douce contrainte à la beauté.

Il y a beau temps que le rythme anime la vie. L’art de vivre c’est l’extraordinaire de l’ordinaire, c’est l’accord du Ciel et de la Terre.

De l’immense à l’intime, c’est par la transcendance que tout fait lien.

Quoi de plus révélateur que le silence ? Hors le néant tout est musique.

 *

Tout conflue auprès du regard, comme limaille d’atomes d’événements dans un champ magnétique. L’attractive réception de ce flot d’informations qu’est l’univers requiert de l’humilité, afin d’accorder au regard la possibilité d’imaginer que tout ce qu’il observe est modifiable à souhait. Découvertes. Perspectives. Il est une douce brise soufflant sur le génie des lieux. Et ce souffle de vie, tout à ce sentiment d’azurs et nuages, proche d’éloquentes ponctuations d’esprits ayant plusieurs siècles d’âge, abandonne l’imaginaire aux confins de la lumière et de la matière, intrinsèquement reliés. Pour le philosophe grec Héraclite, le feu est le principe de toute chose, il s’allume puis s’éteint, tout comme les cycles de vies et de morts des objets célestes dans l’univers. En l’homme se métamorphosent les astres, qui osent valser majestueusement et régner en souverains depuis l’éternité. Dans quelques sillages lointains, la peau de l’âme a merveilleusement recueilli toutes les empreintes que notre intellect d’aujourd’hui omet de discerner et de matérialiser.

Sophia Sherine Hutt dans La Musique du Ciel en héritage

Une pièce musicale de Lucy In The Sky With Diamonds

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/248082-the-beatles-lucy-in-the-sky-with-diamonds.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s