Archives du tag ‘bêtise humaine

Pensées subversives   1 comment

 

commence-paix-monde-soi-jardin

Il peut paraître étrange de penser que le sort des autres nous préoccupe au point de leur faire mal. Certains sont prêts à tuer pour que cessent la misère et la souffrance. J’imagine qu’il faut être désillusionné et désespérer pour intégrer ce type de raisonnement.

D’autres adoptent une approche subversive en illustrant par leurs actions ou par leurs œuvres l’effet de l’indifférence et de l’individualisme sur les humains, et ultimement contre soi.

On ne se méfiera jamais assez de la cruauté qui peut s’immiscer lorsque nous avons la conviction que nous avons raison sur les autres. C’est comme s’ils ne voyaient pas qu’il y aura toujours de nouvelles formes de wagons renfermant des humains que certains ont jugés inférieurs et cela m’inquiète. Il y a encore trop d’humains qui doivent traverser une frontière afin de fuir la bêtise humaine déferlante.

Qui parmi nous a le devoir d’interpeller la conscience des humains afin qu’ils puissent mesurer l’impact de toutes les normes et les lois qui ne sont pas issues d’un cœur aimant, c’est-à-dire du bien commun, de cette quête de paix et d’amour?

Pourtant nous sommes tous porteurs d’une vérité singulière qui alimente notre humanité. Nul besoin d’imposer pour susciter l’émergence d’un monde au visage humain, il s’agit seulement de cultiver ce qu’il y a de meilleur dans chaque humain. Les plus grands changements ne demandent pas du courage, mais de l’humilité, de la patience et de la persévérance.

Une chanson de Génération Goldman – Famille

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/956814-jean-jacques-goldman-famille.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 11 juillet 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Une paix libératrice et subversive au plan local   3 comments

Face à la bêtise humaine, il nous faut savoir être libérateurs, être subversifs.

Chaque sourire que nous faisons contribue à introduire de l’humanité dans nos relations et permet d’accueillir l’autre.

Chaque geste de compassion que nous portons envers notre entourage éloigne la folie destructrice.

Chaque belle expérience que nous partageons éloigne la morosité des discours plaintifs.

Nous pouvons établir une belle révolution autour de nous, être subversifs au regard de la bêtise, et ne plus tolérer que toute la place soit prise par des discours négatifs, par des émotions défaitistes, par l’instauration de la peur et de ces appels au terrorisme.

Nos gestes de bonté envers les autres, nos gestes de compassion, constituent une déclaration de paix.

Contribuons au sentiment de responsabilité civique qui émerge au cœur de ce tumulte.

Intéressons-nous aux interactions entre l’humain et la nature, entre la femme et l’homme, entre nous.

Intéressons-nous à l’égalité des droits, développons une vision cohérente, entre ce que nous pensons, ce que nous disons, et ce que nous faisons, c’est notre responsabilité singulière dans ce monde.

Nous qui voyons aujourd’hui tous ces gestes terroristes, ces gestes de guerre, nous ne pouvons pas laisser notre avenir aux fruits du hasard.

Nous pouvons tous agir à notre propre échelle, chacun de nous peut devenir le facilitateur de la paix responsable de l’émergence d’un monde que nous souhaitons.

Une chanson de Francis Cabrel interprétée par Kids United – Il faudra leur dire

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/904389.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Parcelles indissociables   Leave a comment

yeux_terre

Nous sommes des parcelles d’une vaste nature, nous l’oublions trop souvent.  Et de par notre petitesse, nous voyons qu’une toute petite part et de ce fait, nous croyons plus juste de s’en servir pour soi. Nous exploitons notre environnement, car de notre point de vue, ce qui est à notre portée est relié forcément à nous. Et, nous n’avons pas conscience que ce que je fais à la terre ici et maintenant aura un impact ailleurs et prochainement.

Notre absence de vision et notre marche pour soi sans but spécifique faire en sorte que nous avons l’illusion que nous ne sommes pas perdus. D’ailleurs, il n’est pas faux de croire que seules se perdent les personnes qui ont un endroit à protéger et, où aller.

J’aimerais pouvoir illustrer qu’il y a une vaste nature à protéger, au cœur de notre corps et dans notre environnement externe. Quelle que soit notre vision de cette vaste nature, il nous faut apprendre à le respecter et à saisir l’impact de celle-ci sur notre propre corps, sur notre propre démarche. Ce que nous pensons, ce que nous disons, ce que nous faisons, ce que nous mangeons, auront un impact direct autant sur notre environnement et notre propre développement.

Nous sommes comme les arbres qui poussent autour de nous, nous nous élevons à la vie en exprimant notre beauté et nous apprécions d’être respectés de tous par notre contribution singulière. Puis nous mourons et laissons nos semences pour que d’autres poursuivent l’œuvre de la vie. Couper un arbre pour rien c’est retirer de la vie pour rien. Tout est interdépendant, nous sommes des parcelles indissociables d’une vaste nature.

Il est important de dénoncer la bêtise humaine qui nous mène par égarement à la destruction et d’exprimer notre dissidence en apposant des gestes conscients et bienveillants pour tenter de guider cette part de nous intoxiquée.

Une chanson de Richard Séguin – Qu’est-ce qu’on leur laisse (Ma Demeure)

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

L’effet de la différence   Leave a comment

ImAGe mains couleurs

 

Un soir, nous entrons à la maison, et nous ressentons le besoin de sortir de la routine des repas prévisibles, et nous explorons de nouveaux horizons culinaires…

Un matin, en préparant le café, il nous vient une idée délirante, chercher sur un serveur musical une chanson inconnue et qui peut nous transporter ailleurs…

Un après-midi, nous prenons la route et nous arrêtons de façon irréfléchie à l’entrée d’un nouveau boisé pour marcher dans des sentiers loin de la publicité et des feux de signalisation qui rythment le pas…

Nous avons tous fait l’expérience de l’effet de la différence pour sortir de la monotonie et de la routine.  Comme humain, nous avons besoin de nous enrichir et de nous développer par la différence.

L’effet de la différence est réel et ouvre une fenêtre pour comprendre notamment le racisme et la stigmatisation.  Trop de monotonie et de routine sclérosent l’esprit humain et altèrent sa capacité d’adaptation l’amenant à adopter des jugements inadaptés, des préjugées au regard de l’inconnue et disons-le clairement, l’ignorance attire la bêtise humaine.

C’est par la promotion de la diversité que nous permettrons d’enrichir notre communauté de l’effet de la différence. Les incapacités, l’excentricité, le sexe ou la couleur de la peau sont des reflets de la diversité humaine, et non des atteintes à notre singularité.  Imaginez, un quotidien ou chaque instant est un présent!

Une chanson 100 Différences

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

La bêtise déferlante   1 comment

Resilience-14-12-15

J’ai beau fermer les yeux, je revois quand même les images des victimes des derniers attentats. J’ai l’impression de revivre les soubresauts ou les sombres sots de l’histoire qui se répètent encore et encore.

Aujourd’hui, la une est consacrée à la peur des extrémistes. Elle est bien loin la peur du nucléaire des années 1950.

Avez-vous entendu parler de la guerre froide, la guerre de la suspicion au regard des idéologies de gauche?

Connaissez-vous la guerre des 100 ans ou la guerre des dynasties qui dura pour certains sans cesse, et pour d’autres 116 ans?

Avez-vous entendu parler des Croisades de l’idéologie religieuse battant l’humain?

Que penser des conflits découlant de l’apartheid ou des guerres fratricides en Afrique pour masquer le pouvoir sur les richesses naturelles?

Tous ces conflits se sont déroulés pour la noble cause d’assurer le respect d’institutions, de coutumes ou d’idéologies qui comme telles n’ont généré que le respect strict de l’expression de la bêtise humaine.

Pendant ces conflits des voix dissidentes se sont élevées, prenant l’expression d’un Socrate, d’un Mahatma Gandhi, d’une Etty Hillesum, d’une Harriet Tubman, d’une Huda Sharawi, d’une Olympe de Gouges ou d’un Nelson Mandela.

Nous faisons toujours une erreur lorsque nous devons tuer pour imposer notre façon de vivre, c’est absurde et cruel. Toute l’énergie investie à tuer, à créer cet arsenal de guerre, aurait pu servir en amont pour contrer la pauvreté et l’exclusion sociale, les ingrédients à la base de tous nos conflits.

La personne qui a le courage d’exprimer naturellement sa volonté que la vie soit une priorité et non la mise à mort, exprime ce que beaucoup de personnes pensent, mais ne savent comment l’exprimer de peur de se rendre ridicule.

J’ai beau fermer les yeux, je revois quand même les images des victimes des derniers attentats. J’ai l’impression de revivre les soubresauts ou les sombres sots de l’histoire qui se répètent encore et encore. Et je me joins à d’autres pour dire non à la bêtise déferlante qui sert à bousiller nos vies.

Une chanson All you need is love interprétée par notamment Paul McCartney, Joe Cocker, Eric Clapton & Rod Stewart

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 17 juin 2016 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :