Les couleurs de la compassion

La compassion n’est pas un concept nouveau. Il a voyagé à travers les âges. Les couleurs de la compassion sont multiples et pas seulement propres au bouddhisme tel que présenté par le Dalaï-Lama.

Les recherches en psychologie démontrent que la compassion est associée à des résultats psychologiques importants, dont une augmentation de la pleine conscience, une meilleure qualité de vie associée à la régulation des pensées et des émotions.

En Inde, le Jaïnisme met au cœur de sa pratique la compassion pour toute vie, humaine et non humaine. Tuer est considéré comme odieux. C’est la seule tradition religieuse substantielle qui exige que les moines et les laïcs soient végétariens. La position du Jain sur la non-violence va bien au-delà du végétarisme, car on refuse la nourriture obtenue avec une cruauté inutile. Beaucoup pratiquent le véganisme. Les jaïns gèrent des refuges pour animaux dans toute l’Inde.

Toujours en Inde, l’Hindouisme, la pratique des différentes formes de yoga vise la purification physique, mentale et spirituelle. L’un des buts principaux est de développer un esprit compatissant étant l’un de ses objectifs les plus importants. Des asanas et mudras sont combinées avec la méditation pour cultiver la compassion.

Au nord de l’Inde, le 14e Dalaï-Lama a dit : « Si vous voulez que les autres soient heureux, pratiquez la compassion. Si vous voulez être heureux, pratiquez la compassion. » Alors que la bienveillance a la caractéristique de souhaiter le bonheur et le bien-être des autres, la compassion a la caractéristique de souhaiter que les autres soient libérés de la souffrance. Dans la tradition Mahayana on pratique la Grande Compassion qui est associée au développement de la Bodhicitta.

Dans la Grèce antique, alors que les motivations basées sur les sentiments et la passion suscitaient de la méfiance et que le recours à la raison était généralement considéré comme le bon guide de conduite, la compassion était considérée comme suspecte. Par exemple, la justice était représentée avec les yeux bandés, car sa vertu devait être avant tout l’impartialité et non la compassion. Les stoïciens développèrent une doctrine de compassion rationnelle connue sous le nom d’appropriation.

Dans la tradition juive, le Compatissant est Dieu et il est reconnu comme le Père de la Compassion. On parle aussi des treize attributs de la compassion.

Dans la tradition musulmane, le mot arabe pour compassion est rahmah. Un bon croyant doit commencer chaque jour, chaque prière et chaque action significative en invoquant Allah le Miséricordieux dont ses principaux attributs sont la miséricorde et la compassion.

Enfin, dans le Christianisme, on évoque la parabole du bon Samaritain pour illustrer la compassion par l’action. Jésus met les gens au défi d’abandonner leurs propres désirs et d’agir avec compassion envers les autres, en particulier ceux qui sont dans le besoin ou en détresse.

Différentes couleurs de la compassion qui illustrent aussi ses différentes formes et en fait une des grandes vertus reconnues universellement.

Une chanson de Fred Pellerin – Vienne l’amour

Les paroles sur https://www.parolesmania.com/paroles_fred_pellerin_65660/paroles_vienne_lamour_1395007.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2022 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.