Archives du tag ‘connaissance

Les trois yeux de la connaissance   Leave a comment

nebuleusehelice

Les trois points de départ d’un raisonnement sont donc : les faits irréductibles (chair), les vérités évidentes ou axiomatiques (mental), et les intuitions révélatrices (esprit).

*

Les mathématiques, la logique — et plus encore, l’imagination, la compréhension conceptuelle, l’intuition psychologique, la créativité — sont des domaines dans le cadre desquels nous voyons avec l’œil de raison des objets qui ne sont pas perceptibles à l’œil de chair. Nous sommes donc en droit d’affirmer que le champ mental inclut mais transcende considérablement le champ sensoriel.

*

Dans l’ensemble, la science empirico-analytique appartient à l’œil de chair, la philosophie et la psychologie phénoménologiques à l’œil de raison et la religion/méditation à l’œil de contemplation. Ainsi, un paradigme nouveau et transcendantal constituerait-il, dans l’idéal et en définitive, une synthèse et une intégration de l’empirisme, du rationalisme et du transcendantalisme.

*

Mais évoquons tout d’abord la naissance de la science elle-même. Sur un plan historique, nous approchons de l’an 1600 de notre ère.

Avant cette époque, le savoir humain était dominé par l’Église — par un dogme, qui confondait et combinait les yeux de contemplation, de raison et de chair.

Ken Wilber dans Les trois yeux de la connaissance

 

Une pièce musicale de Mariee Sioux-Wild Eyes

Les paroles sur http://paroles-traductions.com/chanson/montrer/978339/mariee-sioux/paroles-et-traduction-wild-eyes/

Publié 3 juin 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Le mystère de la matrice   Leave a comment

J’aimerais partager une confidence. Il existe quelque chose de plus beau et de plus enivrant que la possession de joyaux et de trésors.

Depuis la nuit des temps, un mystère guide et anime des âmes les rendant lumineuses et créatrices. Ce mystère est l’expérience de vie la plus intense et elle est porteuse de grandes transformations personnelles. Son sens est difficile à saisir, sans vouloir faire de mauvais jeux de mots, car il relève du possible improbable et de la découverte.

Il s’agit de cette démarche personnelle qu’un être décide de réaliser afin de poursuivre la voie du développement de sa conscience.

Vous savez cette quête qui génère l’acquisition de connaissances et d’expériences. Nous pouvons développer ces expériences et ces connaissances lors de chacune de nos activités créatrices, de chaque activité de découverte, et elles génèrent en nous de l’émerveillement. Par l’expérience et les connaissances, nous nous dépossédons de nos préjugements, de nos aprioris, et ce que nous retenons est intangible tout en remplissant pleinement nos vies.

Tous les contes et les histoires de notre enfance font l’éloge de la vie royale et de l’acquisition de biens précieux. Et pourtant, c’est dans le dépouillement de ces désirs d’acquisition que l’homme sublime sa nature propre.

Lors de chaque avancée, lors de chaque prise de conscience, nous découvrons en même temps que quelque chose échappe à notre entendement, nous maintenant en état d’éveil, en vie, c’est-à-dire, attentionné à saisir les opportunités de développement, à capter humblement cette réalité furtive que le mystère voile, et à partager avec les autres ces beautés intangibles qui illustrent la grandiose de tout ce qui est.

Pas besoin de posséder lorsque nous accédons à ce qui crée de la vie.

 

Une pièce musicale de Jóhann Jóhannsson – Flight From The City

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Liberez votre cerveau   Leave a comment

Cerveau univers

Alors que les flux financiers enrichissent certains et en appauvrissent d’autres, les flux de connaissance profitent à tout le monde ;

*

L’intérêt de l’économie de la connaissance, c’est que le savoir potentiel est infini. Tout ce qui est matériel est fini, mais le savoir potentiel est infini, étant immatériel. Quand on partage un bien matériel, on le divise, quand on partage un bien immatériel, on le multiplie.

*

Opposer science et conscience, ou science et spiritualité, c’est opposer des modules fondamentaux de notre être, et susciter en nous une guerre civile dont nous ne sortirons jamais gagnants. Opposer science et spiritualité reviendrait à opposer nos deux mains, qui sont censées travailler ensemble.

*

L’adolescence d’ailleurs est appelée « âge bête » par incompréhension : c’est justement l’âge où l’on découvre notre pouvoir de désinstaller des applications parentales, de penser par nous-mêmes, d’être le maître de notre vie mentale. Cet âge de désinstallation, tout comme le premier âge, de la marche, est d’abord maladroit (d’où sa caricature : il paraît « bête »), mais il est primordial dans l’évolution de l’humanité. Car l’homme n’est jamais libre s’il ne sait pas administrer lui-même les logiciels de son mental.

*

Burton recommandait : Fais ce que ton humanité t’ordonne, n’attend d’applaudissement de personne d’autre que toi-même. Il vit le plus noble et meurt le plus noble, celui qui suit les règles qu’il a crées lui-même. Tout autre Vie n’est qu’une Mort-Vivante, un monde peuplé de fantômes.

Idriss Aberkane dans Liberez votre cerveau

 

Une chanson de Julien Clerc – Laissons entrer le soleil

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/959919.html

 

Publié 11 mars 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

L’importance de la vie sur terre   Leave a comment

cropped-image-soleil.jpg

– Trois mots à retenir: connaître, créer, compatir.

– Faut-il faire des enfants ? Ne privez pas vos futurs enfants de ce que vous avez apprécié vous-mêmes. Donnez-leur leur chance.

– L’important, c’est d’agiter la vie. On a tout le temps d’être mort.

– La vie, c’est la matière qui fleurit… C’est la graine qui germe quand elle trouve un terrain favorable.

– Parmi mes amis nombreux sont ceux qui prient. Ils pensent qu’au bout de la ligne quelqu’un les entend et prête attention à leurs prières. Je l’ai cru dans ma jeunesse. J’en suis incapable aujourd’hui. Trop d’arguments dans ma tête entravent cette croyance. J’ignore si je la retrouverai jamais. Mais je refuse l’idée que ceux qui prient ont tort et que j’ai raison.

*

Il ne faut jamais sous-estimer la précarité de nos connaissances.

*

Nous ne pouvons compter que sur notre logique imparfaite et nos instruments approximatifs pour poursuivre la tâche amorcée par les philosophes grecs : l’exploration du cosmos. Le mystère du monde demeurera. Et c’est très bien ainsi. Il y a de quoi se passionner encore longtemps. Autrement, quel ennui !

*

Les problèmes commencent quand les domaines sont confondus. Quand les religieux prétendent interférer dans la connaissance scientifique, tels les dominicains à propos de la rotation de la Terre ou les évêques anglicans au sujet de l’évolution darwinienne. Ou encore quand les nazis éliminaient les faibles en invoquant les lois de la génétique.

Paroles d’Hubert Reeves

Une chanson de David Bowie interprétée par l’astronaute Chris Hadfield – Space Oddity

Les paroles en français https://www.lacoccinelle.net/250739-david-bowie-space-oddity.html

Publié 1 février 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Connaissance, ignorance et mystère d’Edgar Morin   Leave a comment

EdgarMorin

L’allumette qu’on allume dans le noir ne fait pas qu’éclairer un petit espace, elle révèle l’énorme obscurité qui nous entoure.

*

N’embellissons pas l’univers en dépit de ses splendeurs. Ne le rationalisons pas non plus, malgré ses cohérences, et voyons aussi ce qui échappe à notre raison.

*

Il n’y a donc pas de réalité en soi. Mais il y une auto-organisation de l’univers qui produit sa réalité.

La réalité de la vie est issue de la complexité de son auto-organisation qui est en fait auto-éco-organisation, laquelle a besoin de son environnement pour y puiser les énergies nécessaires à son travail ininterrompu (que celui-ci dégrade sans cesse).

*

Nous sommes machines, mais machines non triviales.

Machines non triviales : car l’imprévu, l’inattendu, la folie, l’invention peuvent sortir de nous.

Connaissance, ignorance, mystère d’Edgar Morin

 

Une pièce musicale de Rêverie – Claude Debussy

Publié 21 janvier 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Ma vie de Carl Gustav Jung   Leave a comment

AVT_Carl-Gustav-Jung_1533

De fait, notre vie, jour après jour, dépasse de beaucoup les limites de notre conscience et, sans que nous le sachions, la vie de l’inconscient accompagne notre existence. Plus la raison critique prédomine, plus la vie s’appauvrit ; mais plus nous sommes aptes à rendre conscient ce qui est inconscient et ce qui est mythe, plus est grande la quantité de vie que nous intégrons. La surestimation de la raison a ceci de commun avec un pouvoir d’état absolu : sous sa domination, l’individu dépérit.

*

Le noyau de toute jalousie est un manque d’amour.

*

Ma vie est l’histoire d’un inconscient qui a accompli sa propre réalisation.

*

La « connaissance réelle » repose sur un instinct ou sur une participation mystique avec autrui. On pourrait dire que ce sont « les yeux de l’arrière-plan » qui voient, dans un acte impersonnel d’intuition.

*

Ce qui se passe dans un être qui intègre à la conscience des contenus jadis inconscients échappe presque à la description qu’en peuvent donner les mots. On ne peut qu’en faire l’expérience. C’est une affaire indiscutablement subjective.

Ma vie de Carl Gustav Jung

 

Une pièce musicale de Sati interprétée par Alexandre Tharaud – Gymnopédie, nr. 1

Publié 27 novembre 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Créer de la magie dans la vie des gens   Leave a comment

 

Apprenti : J’aimerais être un grand magicien et mettre de la magie dans la vie des gens

Toi : C’est un beau souhait, sais-tu comment le réaliser?

Apprenti : Non, tu as un truc?

Toi : Tu dois développer la passion d’apprendre. Tout ce que tu apprends va te servir. Apprendre, par l’expérience, par les livres, en t’inscrivant à cours, cela va t’aider. Moins tu vas mettre de limites aux domaines à explorer, plus un jour tu seras un grand magicien.

Apprenti : Comment cela peut se réaliser?

Toi : En plus de développer tes connaissances, préserve ta capacité d’émerveillement et entretien ton amour, ta compassion pour les autres. Tu verras, tu vas te mettre à créer des choses que ce soit par la peinture, la sculpture, l’écriture, la musique, le cinéma, bref, tant de domaines pour transcender le réel et en même temps le redéfinir. Les magiciens sont avant tout des créateurs qui désirent mettre de la magie dans la vie des gens.

Une pièce musicale de Andreas Vollenweider – Caverna Magica

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Publié 28 octobre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :