Le chat du Dalaï-Lama

Tibet Dalai Lama

J’avais été aussi étonnée que Sam d’apprendre qu’un manque d’assurance était, pour les bouddhistes, considéré comme une forme de paresse, la manifestation d’un esprit faible qui devait être surmonté.

*

A certains moments de notre vie, notre propre lumière s’éteint et se rallume par l’étincelle d’une autre personne. Chacun d’entre nous doit une profonde gratitude à ceux qui ont allumé la flamme en nous.

*

Ce n’est qu’en étant pleinement conscients du présent que nous pouvons mettre en œuvre nos réalisations – et savourer chaque tasse de café à son maximum.

*

Oui, le karma nous propulse vers toute sorte de situations inattendues, indiqua sa Sainteté. Une autre raison pour laquelle nous devrions nous comporter avec amour et compassion envers tous les êtres vivants. Nous ne savons jamais dans quelles circonstances nous les rencontrerons de nouveau. Parfois même dans cette vie-ci.

*

Dans le Dharma, il n’y a pas de place pour la culpabilité. La culpabilité est inutile. Il n’est pas justifié de se sentir mal au sujet de quelque chose qui appartient au passé et que nous ne pouvons pas changer. Mais éprouver du regret ? Oui. C’est plus utile.

*

Certaines personnes sont naturellement optimistes et gaies : elles se retrouvent à une extrémité d’une courbe en cloche. D’autres ont un tempérament plus sombre. Elles se situent à l’autre extrémité. La grande majorité d’entre nous se positionnent vers le milieu. Cette valeur de consigne est notre norme personnelle, le niveau de bien-être minimal auquel nous tendons à retourner après les triomphes et les tragédies, ainsi que les hauts et les bas quotidiens de l’existence. Gagner à la loterie pourrait nous rendre plus heureux pendant un certain temps, mais les recherches montrent que par la suite nous sommes susceptibles de retourner à notre valeur de consigne.

*

Pourquoi les chats ronronnent-ils ?

La réponse peut sembler parfaitement évidente, mais comme avec la plupart des autres activités félines, elle est plus complexe qu’elle n’y paraît. Oui, nous ronronnons parce que nous sommes contents. La chaleur d’un foyer, l’intimité d’un giron, la promesse d’une soucoupe de lait, tout ceci peut inciter nos muscles laryngés à vibrer à un rythme impressionnant.

Mais la satisfaction n’est pas le seul déclencheur. Tout comme un être humain peut sourire quand il se sent nerveux ou qu’il veut faire appel à ce qu’il y a de meilleur en vous, les chats peuvent aussi ronronner.

David Michie dans Le chat du Dalaï-Lama

 

Un chaton famélique est arraché des bidonvilles pour être transporté vers un somptueux sanctuaire par nul autre que le dalaï-lama. Ses yeux bleus, saisissants, découvriront bientôt tout de la vie du grand maître bouddhiste: une sagesse éternelle qui ne se révèle que dans les moments de grande tranquillité entre l’homme et l’animal.

Une pièce musciale d’Armand Amar- Life

Ce qu’il reste de nous?

Des hommes pareils

Ce qu’il reste de nous?

La question qui ramène à l’essentiel. C’est autant une question qui s’adresse à nous  comme personne ou comme peuple.

J’ai en tête le film Ce qu’il reste de nous, réalisé en 2004 par Hugo Latulippe et François Prévost. Cela a pris 8 ans, entre 1996 et 2004 pour réaliser secrètement, à l’insu des autorités chinoises et à l’aide de petites caméras numériques, ces nombreuses rencontres avec le peuple tibétain. Le film capte les réactions de Tibétaines et Tibétains à un message filmé du 14e Dalaï-Lama qui n’a pu revenir au Tibet depuis 1959. Au fil de leurs rencontres de personnes issues de différents milieux et dans de multiples situations, se brosse un portrait de cette population qui en silence espère la victoire de la paix et de la compassion.

voir le lien du film ci dessous

Ce qu’il reste de nous c’est aussi une chanson interprétée par Luce Dufault, dont le texte est de Marc Chabot et la musique de Richard Séguin. Une chanson qui nous ramène à l’essentiel, des petits moments de la vie comme des présents à notre attention, et le simple partage avec l’autre.

Ce qu’il reste de nous est au cœur de notre vraie nature, sans artifices, sans justifications, sans paraître:

Mais dans nos yeux, encore du feu et si tu veux, tout un brasier

Mais dans nos yeux, assez de feu pour exister.

Une chanson Ce qu’il reste de nous par Luce Dufault

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

Les 10 conseils du dalaï-lama pour une meilleure vie

Les 10 conseils du dalaï-lama pour une meilleure vie

© Reuters

Toute l’actualité du 10 juillet 2015 Le VIF.be

1. Montrez de la compassion

Une étude a démontré que si l’on montre de la compassion, on éprouve une sensation similaire à ce qu’on éprouve lors d’une relation sexuelle, lorsqu’on mange un bon repas ou lors de vacances réussies. En d’autres termes montrer de la compassion est bon pour la santé. Cela réduit le stress, régule les pulsations cardiaques et augmente les défenses immunitaires.

2. Soyez gentil et aidez les autres

Cela ne demande pas beaucoup d’effort, mais vous rend sensiblement plus heureux. Donc comme le dit le dalaï-lama : « Soyez gentil dès que possible. Et c’est possible à chaque instant. »

3. Trouvez le bonheur

Le but de notre vie est d’être heureux. C’est au fond la seule chose que l’être humain souhaite vraiment. Nous sommes bombardés de messages qui promeuvent les possessions matérielles. Il y en a par contre bien moins sur le pardon, la compassion, la patience, la tolérance et la sympathie. Alors que cela devrait justement être des priorités si l’on veut atteindre le bonheur.

4. Trouvez la paix intérieure

Le dalaï-lama conseille à chacun d’être seul quelques instants par jour. Afin d’avoir du temps pour penser et chasser les émotions négatives comme la colère, la jalousie ou la fatigue. Essayez de les remplacer par des positions positives comme l’optimisme, la gratitude, l’amour et la paix. Selon le dalaï-lama, un esprit serein est une source de bonheur et de bonne santé.

5. Ne faites pas de mal aux autres

« Si vous le pouvez, aidez les autres. Si vous ne le pouvez pas, faites leur au moins le moins de mal possible » est une citation du dalaï-lama. Ne racontez donc pas de mensonges, ne colportez pas des ragots, ne profitez pas des autres et ne les harcelez pas.

6. Chérissez vos amitiés

L’amitié ne doit jamais être sous-estimée. La vraie amitié n’est jamais dépendante de l’argent ou de la politique. Le manque d’amis peut par contre entraîner un sentiment dépressif.

7. Ne soyez pas l’esclave des technologies

Bien que le dalaï-lama ait des millions de followers sur Twitter, cela ne l’empêche nullement de prévenir des dangers d’une utilisation trop intensive des réseaux sociaux. Ces derniers peuvent être envahissants et ne replacent que piètrement la vraie amitié. Ils n’aident pas non plus à montrer de l’authentique compassion et les contacts réels en pâtissent.

8. Ne vous disputez pas, négociez

Le dialogue signifie la recherche de compromis dans le respect de chacun. La solution pour résoudre conflit et désaccord réside dans l’esprit de conciliation. Il n’y a jamais 100 % de gagnants ou 100 % de perdants. Le chef spirituel recommande également de ne jamais raviver le passé, mais plutôt de se concentrer sur les raisons à l’origine du problème.

9. Soyez gentil pour la Terre

Pour survivre, nous avons l’obligation de nous occuper aussi bien que possible de notre planète. En recyclant et en utilisant des sources d’énergie alternative par exemple.

10. Apprenez de vos erreurs

« Si vous perdez, ne perdez pas les fruits de la leçon » professe le dalaï-lama. Si quelque chose ne se passe pas comme prévu, il est important d’en chercher la raison.

Un chant

%d blogueurs aiment cette page :