Archives du tag ‘empowerment

Le plat du jour   Leave a comment

Je suis de ceux qui cuisinent sans recette établie. Je regarde les légumes, parfois j’ajoute de la viande et je laisse aller l’humeur du goût. Je n’ai pas de recettes à proposer, mais j’ai à partager des expériences qui furent intéressantes, des agencements heureux, et des mélanges d’épices divins.

Sur ce blogue, vous ne trouverez pas de recettes prêt-à-porter, des opinions, des expériences, des visions contradictoires, vous allez retrouver les petites perles qui ont allumé des lumières scintillantes en moi. Rien de magique, tout est simplement humain. Pas de clichés, de phrases toutes faites, aucune proposition à l’adhésion à des codes d’une société secrète ou d’une école de pensée.

Je vis, je partage des perceptions, j’ose l’entraide. Je sais qu’il est difficile de faire ses marques soi-même, et j’ai du respect pour ceux qui essaient. J’aimerais aider à susciter des envies de se relever après nos chutes.

Je n’ai pas d’intérêt à expliquer comment le monde fonctionne, comme mieux le comprendre, comment le justifier ou le condamner.

J’aimerais illustrer que la vie est un Présent, un instant à la fois, partager cette capacité d’aimer la vie et les gens qui nous entourent, de partager quelques émerveillements simples et profonds. J’aimerais être de ces personnes qui ont évité de demander de reproduire leur propre vie, mais qui a su éveiller l’amour de soi au profit du sens commun.

J’écris en tentant de nous donner le goût de nous alimenter sainement de nos expériences de vie. J’écris pour susciter des recettes d’éveil au goût, au plaisir, aux épices de la diversité et au partage spirituel. Je ne sais pas faire le plat parfait, je ne suis pas cuisinier, j’aime seulement préparer des repas, et je fais avec amour et attention le plat que je désire te partager.

Une chanson de Stacey Kent – Les Eaux de Mars

Les paroles sur https://genius.com/Stacey-kent-les-eaux-de-mars-lyrics

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Le songe qui parle à Peur   Leave a comment

Nos peurs nos choix

Un petit songe s’approcha de l’oreille de l’enfant qui dormait d’un sommeil agité, et il se mit à parler tout doucement à l’oreille, presque un murmure, un léger sifflement. Le songe ne voulait pas réveiller l’enfant.

Sais-tu qui tu es vraiment?

On t’appelle Peur, mais dans les faits, je sais que ce n’est pas ton vrai nom, que tu n’existes que par l’expression d’une faiblesse. Un jour, les humains vont découvrir que ton nom vient de ton créateur, le désespoir.

Tu profites d’un moment de doute, ou l’événement nous fait fermer les yeux à notre issu pour venir t’imposer.

Avec du courage certains te font taire et utilisent ton énergie pour sublimer la difficulté que tu as exploitée. Le courage est un levier puissant, car elle utilise l’énergie consciente.

Face à un événement générant de la peur, la personne qui garde sa conscience, son calme et qui sait que la situation peut être contournée, se projette dans le présent en cherchant l’opportunité, recherche les appuis, puis passe à l’action. On dira qu’elle est courageuse. Toutefois, toi et moi savons que cette personne sait avant tout utiliser ton énergie pour sublimer la difficulté que tu as exploitée.

Toute personne qui aura compris que tu t’installes dans sa vie parce que tu as fait germer l’impatience, tu as endormi la quiétude, tu as semé l’inquiétude tout en incitant l’esprit à se refermer au lieu d’agir en présence, cette personne pourra se redonner sa capacité d’agir.

Un jour, chère amie Peur, tu verras que d’autres humains se rappelleront ce que je leur raconte à leur éveil.

Une chanson de Daran – Pas peur

Les paroles et les accords sont sur  https://www.boiteachansons.net/Partitions/Daran/Pas-peur.php

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Publié 10 janvier 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Nos transformations urbaines   Leave a comment

Ville_de_Quebec

Après quelques années de travail en région, revenu à ma ville natale, je me suis senti comme un étranger, un apatride. À mes yeux cette ville était belle différemment. Pourtant c’était la même, les mêmes noms de rues, les mêmes arbres, les mêmes bâtiments et maisons. Bien sûr, des commerces étaient disparus et d’autres avaient repris leurs places, mais il y avait un quelque chose de différent. Je me suis promené dans les rues, je reconnaissais peu de visages. Lors d’un échange avec un passant, il m’a expliqué que mon sentiment était normal, car la ville à ses yeux changeait beaucoup depuis quelques années.

Mais quelque chose en moi me faisait penser qu’une ville ne change pas, elle évolue, car elle est habitée. J’avais l’intuition d’une perspective différente.

Ce sont les gens qui lui donnent une âme, une vie. Des familles s’installent dans un quartier. Ils cohabitent et vivent ensemble, créent un espace de vie, et une génération d’adultes et d’enfants occupent le territoire.

Puis, après une ou deux décennies, le visage de la ville porte un nouveau regard. Des enfants sont partis, parfois pour étudier ailleurs, pour travailler, pour voyager autour du monde, pour se marier. Des adultes ont déménagé dans des habitations plus petites en fonction de leurs nouvelles réalités. Certains sont décédés, ou ont refait leurs vies ailleurs. Et, au fil du temps, les familles s’étalent différemment dans la ville et l’âme d’un quartier abrite de nouvelles histoires familiales. Des nouveaux arrivants, de nouveaux commerces, de nouveaux endroits fétiches reconfigurent le quartier au rythme des désirs d’appartenance.

Une ville ne change pas, elle se transforme par mouvements humains.

Une belle ville se reconnaît avant tout par la richesse de la contribution de ses humains, par leur capacité à s’engager dans un devenir collectif inclusif. Puis, elle se reconnaît aussi par l’expression de sa joie d’y habiter illustré notamment par les créations architecturales, ses espaces habités de spectacles de toutes sortes.

Croire que nous pouvons développer une ville sans commencer à investir dans le potentiel humain n’a pas de sens.

Après tout, chaque lieu d’une ville sera visité, vécu ou habité par un ou des humains qui par choix tente d’y trouver un ailleurs meilleur.

En l’an 2000, en revenant à ma ville natale, après un exode de 17 ans, je me suis senti comme un étranger, un apatride. Et tout doucement, 17 ans plus tard, j’y suis heureux, comme citoyen du monde.

Une chanson de Luc De Larochellière – D’état en état

Les paroles et les accords sont sur https://www.boiteachansons.net/Partitions/Luc-De-Larochelliere/D-etat-en-etat.php

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

 

Publié 10 décembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

La réussite!   2 comments

 

Visage eau

Il y a beaucoup de belles histoires de réussite qui débutent par, il est parti de rien, mais il avait su une vision et surtout il a persévéré, puis il a su saisir les opportunités et il a foncé.

Beaucoup de ces récits illustrent que la réussite ne peut pas s’épanouir dans notre quotidien à partir d’une vision fataliste de la vie. Elle ne peut pas s’épanouir par des choix axés sur l’attente, la consommation excessive et les activités occupationnelles.

Les personnes qui ont réalisé leurs rêves, leurs projets tant au plan personnel, professionnel ou social, ont beaucoup plus qu’un talent, ils ont la volonté, l’engagement et le travail nécessaire pour se dépasser.

Il ne faut pas confondre patience et attente.

Il ne faut pas confondre vouloir et espérer.

Il ne faut pas confondre s’engager et s’occuper.

La réussite est une autre façon de nommer que nous mettons fin au désordre. Et c’est cette avenue du sens non pas unique, mais multidirectionnel qui permet de se réaliser et amène la joie et la paix de l’esprit.

Nous avons tous la capacité de se réaliser maintenant, même si nous partons de rien.

Toutes les personnes qui ont su se développer par un entraînement régulier vous le diront, nous avons la capacité de nous réaliser à notre mesure.

Une chanson de Zaz – Ton Rêve

Qu’est-ce que t’en dis
si on changeait tout lundi
on aura alors l’effort
de ne plus vivre dans l’envie
Et si ce qu’on dit
ne veut plus rien dire jeudi
on aura encore le corps
pour recommencer samedi

refrain

Tu trouveras
de quoi baisser les bras
par accord au décor
Tu te lèveras et verras
sans rien dire
ton rêve en ligne de mire
Tu avanceras vers l’or
dessinant ton avenir

Déleste les gens qui
contestent tes choix aujourd’hui
allège ton avenir
défais-toi de ces dires
Abrège leurs envies
de venir polluer ton harmonie
et trouve le réconfort
sur un chemin assaini

refrain

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

En ce vendredi noir… Les marchandises   Leave a comment

poser_ses_valises

Sommes-nous devenus à notre tour un objet de consommation, ce que les marchands disent de nous?

Je vaux ce que je consomme et j’ai la chance de vivre l’expérience de posséder le bonheur.

Je me (dé)pense donc je suis.

Dans ce monde ou nous acceptons l’illusion que le client a toujours raison, ai-je le désir de me sentir le roi bouffon, et toi, sirène?

Et si je n’étais pas de ce super marché?

Peu importe le prix que l’on m’impose, et ce que les marchands disent, rien n’est vendu d’avance, et ce malgré les promotions trompeuses.

Le marché n’est qu’une invention de l’esprit, tout comme le crédit, cette nouvelle forme de bouée que nous tirons vers l’avenir pour qu’un jour nous nous rappelions ce présent.

Biologiquement, il n’y a rien qui oppose l’homme à la femme, une couleur de peau à une autre, une langue à une autre, ce n’est que la volonté de dominer qui induit ces illusions. Au contraire, ils sont complémentaires.

Dès l’instant, où nous cessons de vouloir posséder, de donner de la valeur, de contrôler, la nature propre de la vie apparaît. Je ne dis pas qu’il faut cesser de consommer. J’en appelle à rester nous-mêmes, et à acquérir ce peu qu’il nous faut pour vivre sans ajouter ou enlever de la valeur à qui que ce soit, et ce malgré ce que les marchands disent…

Une chanson de Jean-Jacques Goldman – Les choses

Les paroles sont sur : https://www.lacoccinelle.net/295818.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

La ligne de vie   2 comments

ImAGE enfant rire

Il n’y aura jamais absence totale de souffrance, de douleur. Nous souhaitons vivre heureux, connaître le bonheur, mais cette attente pour tous les instants est irréaliste.

Est-ce que cela implique que nous devons accepter la souffrance, la douleur sans rien faire? À quoi sert alors l’entraînement de l’esprit et l’entraînement du corps?

Les événements de la vie ne sont pas toujours faciles à vivre, il y a des périodes ou tout bascule (deuil, perte d’emploi, endettement, etc.) et il y a des périodes ou tout contribue à nous réaliser (diplôme, emploi, naissance, etc.).

Je reçois parfois des messages de lectrices et de lecteurs qui vivent des événements où notre vie bascule et nos repères deviennent difficiles à trouver. C’est la même chose pour moi.

Il n’y a pas une solution magique qui pourrait faire disparaitre ces événements. Il y a toutefois des moyens concrets pour reprendre le contrôle de sa vie, notamment un travail sur soi par l’entraînement de l’esprit nous permet d’accueillir les événements et d’en faire partie au lieu de le subir en bien ou en mal. Aussi, en parler et demander de l’aide sont des comportements très responsables que nous devons faire. Nous exprimons ainsi notre lucidité et notre résilience.

De cette perspective, il y a des personnes qui sont gentilles avec nous et d’autres pas. Il est important de ne pas perdre de vue qu’il y aura toujours plus d’amis et de soutiens que de détracteurs. Il y aura toujours plus d’événements positifs que de négatifs. Alors, quelle que soit la situation, le vrai défi est de résister à la tentation de se comporter comme une personne qui n’aime plus ou comme la victime ultime d’un événement. Ainsi, nous suivons notre nature propre, notre ligne de vie.

Deux chansons avec Damien Rice et Cantus Domus – It Takes A Lot To Know A Man et Saal 1

Ça prend du temps de connaitre un homme

It takes a lot to know a man
Ça prend du temps de connaitre un homme
It takes a lot to understand
Ça prend du temps de comprendre
The warrior, the sage
Le guerrier, le sage
The little boy enraged
Le petit garçon en colère

It takes a lot to know a woman
Ça prend du temps de connaitre une femme
A lot to understand what’s humming
Du temps pour comprendre ce qui bourdonne
The honeybee, the sting
L’abeille, le dard
The little girl with wings
La petite fille avec des ailes

It takes a lot to give, to ask for help
Ça prend du temps de donner, de demander de l’aide
To be yourself, to know and love what you live with
D’être soi-même, de savoir et aimer ce avec quoi vous vivez
It takes a lot to breathe, to touch, to feel
Ça prend du temps pour respirer, toucher, ressentir
The slow reveal of what another body needs
La lente révélation de ce dont l’autre a besoin

It takes a lot to know a man
Ça prend du temps de connaitre un homme
A lot to know, to understand
Du temps pour savoir, pour comprendre
The father and the son
Le père et le fils
The hunter and the gun
Le chasseur et l’arme

It takes a lot know a woman
Ça prend du temps de connaitre une femme
A lot to comprehend what’s coming
Du temps pour comprendre ce qui va arriver
The mother and the child
La mère et l’enfant
The muse and the beguiled
La muse et le séduit

Source https://www.lacoccinelle.net/947909.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Hors de contrôle   Leave a comment

fils et musique

Essayer de contrôler tous les événements, les choses et les autres. Vous ferez alors l’expérience de la quête de plus de pouvoir pour mieux les contrôler. Des victoires seront acquises et aussi, vous devrez l’admettre des échecs. La difficulté avec la dépendance au pouvoir, c’est cette croyance en sa force additive personnelle. Ce qui vous condamne à connaître l’espoir, la culpabilité, la peur, l’anxiété, le ressentiment, bref, tous ces sentiments qui pourrissent notre vie.

Bien qu’au cœur de chacun de nous nous partageons tous cette vision d’un pouvoir personnel, la forme très insidieuse de sa dépendance nous condamne à vivre dans la souffrance. Et pourtant, prendre conscience que jamais nous ne réussirons totalement à contrôler tous les événements, les choses et les autres nous ramènent à notre juste mesure en tant qu’humain. Nous n’avons pas le réel pouvoir d’assujettir la vie à nos désirs. Mais nous avons la capacité d’explorer la paix et la liberté consécutive à cette acceptation totale de notre condition humaine.

L’acceptation, c’est accueillir avec conscience que cette tendance à prendre et à contrôler est contre nature, voire une illusion. L’acceptation, c’est voir ce que la vie nous a confié, l’apprécier et l’entretenir.

Dans nos vies personnelles tout comme dans nos vies professionnelles, le vrai pouvoir n’est pas dans la capacité de contrôle, mais dans cet art de se réapproprier une capacité d’agir tant au plan individuel que collectif. Une simple voie de liberté, de paix et de créativité.

Une chanson de Radiohead – Karma Police

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

%d blogueurs aiment cette page :