L’amité autrement

Mosaique

Dans nos relations d’amitié, est-ce si important de se parler tous les jours?

Est-ce la présence physique qui assure ce lien? Si c’est vrai, alors, je suis incapable d’amitié.

J’ai besoin d’être connecté sans être envahi, je me nourris de la distance et du temps,

J’aime ressentir cette présence que l’on ressent dans l’absence et d’apprécier ce qui est, sans juger, comme un présent d’enseignement. Je ne suis pas de ceux qui se nourrissent de la quantité. Pour moi, quand j’ai senti les cœurs se toucher, disparaît alors l’absence, et la présence prend une autre dimension. Alors les rencontres n’ont pas besoin d’être nombreuses, mais pleines de vie et de sens, comme une attention réelle partagée, ces moments ou nous avons la sensation qu’une autre forme de soleil se lève.

*

Une chanson des Enfoirés (Patrick Bruel Place des grands hommes)

https://www.youtube.com/watch?v=1Ckkjv8zrcs

Une réflexion sur “L’amité autrement

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s