Réflexions sur l’année singe de feu   1 comment

ImAGE Singe de feu

Notre éducation et notre mode de vie nous amènent à concevoir le monde qui nous entoure dans une vision dualiste. Nous sommes d’accord ou pas, nous votons pour ou contre, puis il y a le vrai et le faux. Et, après avoir fait nos choix, nous nous rendons compte que ce n’était pas comme nous nous attendions. Les promesses ou les attentes ne sont pas toujours aux rendez-vous.

Cela n’est pas facile de sortir de notre représentation du monde cette vision dualiste qui tente d’emprisonner la réalité. Je ne veux pas dire qu’il ne faut plus voter, qu’il ne faille plus répondre aux sondages ou aux questions, je veux juste mettre de l’avant que le choix que je fais est issu de moi et de ma représentation et que la réalité est par ailleurs différente. Le monde est ce qu’il est, complexe, avec une diversité de possibilités, une diversité d’horizons tous différents et compatibles d’une certaine façon.

Dire non ne fait pas disparaître les autres choix. Dire non ne fait qu’affirmer notre position.

Accepter la diversité, les contradictions, cela demande un certain courage et une capacité à vivre dans l’ambigüité et l’honnêteté. L’ambigüité, car nous vivons dans un monde de différences et il est impossible de tout savoir les particularités. L’honnêteté, car il en faut pour se reconnaître réellement et s’accepter dans notre vraie nature sans faire de la fausse représentation auprès des autres.  C’est aussi reconnaître notre ressemblance avec les autres.

Ceux qui n’en sont pas capables imposent leurs points de vue, quitte à éliminer la dissidence.

L’acceptation de l’autre implique de savoir reconnaître sa singularité et d’accueillir la différence et la diversité, sinon dans les faits nous n’acceptons pas, nous ne faisons que tolérer.

 

Une chanson de Luc De Larochellière – J’ai vu

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

 

Une réponse à “Réflexions sur l’année singe de feu

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Les voyages ouvrent l’esprit et le tien ne prend pas de vacances!
    Merci pour cette merveilleuse chanson!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :