Sortir du cadre   Leave a comment

image-sortir-du-cadre

Très jeune, il a compris que le monde était tel qu’il le voyait. Il pouvait tout prévoir et s’ajuster au fil des saisons et des événements. Puis, un jour, quelque chose d’étrange arriva, quelque chose qu’il ne comprenait pas. Il croisa un étranger, pas une personne qu’il ne connaissait pas, mais bien une personne d’une autre conception, elle parlait une autre langue et sa peau était d’une couleur différente. Le doute s’installa en lui un court instant. Il oublia rapidement cet événement étrange jusqu’au jour où il croisa d’autres étrangers. Le tenancier du café où il était lui dit que ces gens venaient de loin et qu’ils étaient agréables à parler, car ils contaient des histoires fantastiques.

Il s’approcha et écouta l’histoire sur le nom des planètes. Il ne savait pas que les étoiles dans le ciel avaient des noms, que certaines étaient dès planètes et que la terre avait son propre satellite, la Lune dont le mouvement des marées sur terre était en lien avec elle. Il retourna chez lui assailli par des questions.

Dans les jours qui suivirent, il porta une attention plus soutenue aux étoiles. Cela l’amena à mieux apprécier le rythme de la nature, les cycles et les mouvements. Les nuages apportaient l’eau, que la rivière recueillait, puis l’eau ne s’écoulait pas dans le vide, il en avait la certitude, il imaginait une immense mer au loin et la naissance des nuages. Il avait déjà compris tout jeune que l’eau puisse devenir dure comme de la roche ou disparaître en vapeur. Maintenant, il en intégrait le cycle.

Il avait déjà vu le travail des fourmis qui lui rappelait une organisation du travail, il avait déjà vu de petites cellules avec les lentilles spéciales de l’herboriste, mais maintenant il voyait plus que des cellules, il voyait un autre monde à découvrir.

Et, si toutes ces portes d’entrée pour découvrir notre univers étaient inter relié? Il commençait à peine à entrevoir l’impact des sciences, par exemple, notamment, non seulement les mathématiques, mais la physique sur la composition de la musique, l’effet de la chimie sur notre façon d’écrire, le rôle de l’astronomie sur les nouvelles façons de peindre, et l’influence de la philosophie pour l’aménagement des espaces collectifs ou l’architecture.

En changeant de perspective, il avait découvert l’essence des questions, pour le propulser dans une diversité de représentations du monde en évolution.

Une chanson de Tracy Chapman – Change

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :