Une bonne vie   Leave a comment

Équilibre

Hier, une personne m’a souhaité de vivre une bonne vie. J’ai remercié. Plus tard en y repensant, j’ai vraiment aimé la formule.

Une bonne vie réfère à une qualité.  Nous savons ce qu’est un bon produit, c’est quelque chose de bien fait, qui répond à sa finalité, qui n’est pas juste beau, tape-à-l’œil ou sympathique.

Je peux vivre une vie de mille plaisirs, et faire miroiter que le bon côté des événements vécus, faire de la belle représentation et taire les souffrances qui en découlent.  Toutefois, nous savons bien que nous ne serons jamais capables de taire le mal-être lorsque nous nous retrouvons seuls aux confins de notre fuite.

Une bonne vie m’apparaît comme une vie consciente.  Pas de faux fuyant, tenter d’assumer ce qui est, tenter l’authenticité quitte à avouer ce que nous sommes réellement.

Au lieu de nous laisser pousser au gré des événements et de rêver de projets à réaliser ou d’une vie meilleure, une bonne vie implique de se réaliser.  De faire le lien entre ce que je pense, ce que je dis et ce que je fais.

Cela implique un dépassement de la morale des autres et de faire sa voie, de s’assumer, d’ouvrir son chemin à partir d’une éthique de vie, ancrée sur la mesure, l’acceptation, l’ouverture et la créativité. Cette éthique très souvent nous éloigne bizarrement de l’égocentrisme et permet d’approfondir l’enracinement dans une vie plus compatissante.

Nous sommes des êtres sociaux.  Nous vivons dans un monde d’humains ce qui permet de vivre un éventail quasi infini d’émotions plus ou moins agréables. Elles peuvent nous ballotter comme un bateau perdu sur une mer agitée ou nous offrir des opportunités d’apprentissage pour alimenter notre parcours et notre contribution à la vie. De l’insécurité inhérente à la vie humaine, de l’anxiété qui en découlent, des peurs que nous nous infligeons, nous ne devons jamais oublier qu’en tant qu’humains, nous avons la capacité de nous arrêter, de prendre conscience, et de reprendre notre voie de passage personnelle.

L’un de plus beaux dons de la vie c’est d’apporter une attention consciente à nos actes, à notre façon d’interagir dans le monde qui est le nôtre, à notre manière d’utiliser notre plein potentiel pour vivre une bonne vie. C’est un meilleur plan que de s’évertuer à franchir comme une victime, une à une, les épreuves de la vie.

Une chanson de Boule noire interprétée par  The Lost Fingers- Aimes-tu la vie?

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

Publié 19 mars 2017 par dandanjean dans Réflexion

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :