Je suis senti mental!   Leave a comment

voyage

Je suis senti mental. Je ne suis pas juste un esprit dans un corps, je suis un corps qui a de l’esprit aussi. Et pour faire sens, j’ai le toucher, l’odorat, le goût, l’ouïe, et la vue pour clarifier mon rapport au monde.

Bien que tout jeune, le toucher permettait de bien différencier et distinguer tout ce qui se trouvait dans mon environnement,  rapidement s’est développé d’autres sens permettant de distinguer, soit l’odorat, le goût, l’ouïe et la vue.

Au fils des cycles jours et nuits, les effets de la luminosité des différentes saisons ont fait en sorte que l’ouïe et la vue sont devenues très présentes.

Autant dans l’utérus que dans le monde, nous avons développé, nos organes des sens se développent dans le même ordre soit le toucher, l’odorat, le goût, l’ouïe, et la vue pour clarifier mon rapport au monde.

Prendre conscience de ce phénomène d’ouverture au monde permet de mieux utiliser l’ensemble de nos sens pour apprécier une réalité. Notre attention doit devenir multi sensorielle en plus de requérir le mental. Pour développer sa pleine conscience, il est judicieux de développer notre affinement sensoriel afin de parvenir à une capacité de percevoir et d’émettre et ainsi communiquer pleinement. Sherlock Holmes partagerait entièrement cette affirmation, lui qui était capable de résoudre des crimes par l’utilisation de ses capacités sensorielles, le raisonnement logique et sa mémoire.

Bien qu’au plan de la communication, nos cinq sens nous permettent de recevoir, mais aussi d’émettre, il est intéressant de prendre conscience que la vue et le toucher sont les seuls nous permettant à la fois d’agir comme émetteurs et récepteurs. En regardant une personne, je perçois son image en même temps qu’il perçoit la mienne et ma réaction. En posant ma main sur son bras, j’exprime quelque chose tout en recevant les sensations dues aux réactions de la personne. Le premier et le dernier sens de mon évolution sont interactifs.

Le développement de l’attention et de la pleine conscience sont souvent perçus comme une technique bouddhiste, il ne faut pas oublier que différents peuples autochtones ont véhiculé au cours de leur histoire ces techniques. Des chamanes sur différents continents en font référence, tout comme de nombreux scientifiques, dont Albert Einstein ou Hubert Reeves. Ces concepts sont propres au développement humain. À toutes les opportunités que nous avons de sortir du pilotage automatique dans notre quotidien pour appréhender nos pensées et nos émotions et percevoir réellement sont des moments précieux, le présent de la vie.

Ainsi, j’habite mon corps, je touche ce qui m’entoure, je sens l’odeur dans la pièce (il y a toujours une odeur), je goûte réellement quand je mange, j’entends les sons de l’environnement (il y a beaucoup de sons autour de nous) et je vois ce qui se présente sous mes yeux. C’est découvrir le sens de nos contacts.

Rien de magique, rien de difficile, juste cueillir le présent de la vie.

Une chanson de Alain Souchon – Foule sentimentale

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :