S’adapter à la vie   Leave a comment

image-horloge-maintenant

Il y a des jours où nous aimerions que tout soit calme, figé, et que rien ne vienne perturber quoi que ce soit. C’est un rêve fou, une belle utopie, mais qui peut malheureusement nous mener directement à des difficultés d’adaptation et des problèmes de santé mentale.

Il me semble qu’il est illusoire de rechercher la fin de la souffrance et des événements imprévus. À mes yeux, c’est refuser la vie.

Dès notre naissance, que nous le voulions ou non, et ce jusqu’à notre mort, il y aura des turbulences, de beaux moments et des périodes plus difficiles.

La voie de l’apaisement passe notamment par cette reconnaissance que nous allons être en réaction et en adaptation toute notre vie.

Toute notre vie, nous allons nous modifier, et parfois, à certaines phases, cela engendrera de la confusion. Parfois, nous allons pleurer, et parfois nous allons devenir insensibles, tant du cœur que de l’esprit.

Y voir dans ces phases des échecs ou des victoires m’apparaît comme une fiction personnelle que nous construisons.

Y voir une expérience et un apprentissage m’apparaît comme une perspective permettant de mieux vivre et assumer, en fonction de nos projets et de nos réalisations à produire, les changements qui se présentent.

Vous pouvez être de ceux qui recherchent l’accalmie en essayant de vivre sans aucun effort et de fuir le plus possible les phases qui se présentent à vous.

Vous pouvez être de ceux qui ouvrent la porte pour découvrir avec un esprit libre le pouvoir d’expérimenter afin de se défaire des conditionnements répétitifs et d’ouvrir de nouveaux sentiers.

Cela implique de prendre conscience de ses appartenances et de ses dépendances, de savoir qu’il y a au-delà de ce vide qu’est l’inconnu, tout en le regardant en face, un présent à vivre.

Malheureusement, il ne suffit pas de penser pour s’adapter. De même, il ne suffit pas d’expérimenter pour s’adapter. Toutefois, avec un esprit sain en pleine conscience dans un corps sain en mouvement, voilà des conditions qui permettent de vivre avec clarté les joies et les peines et de nourrir son parcours de ces joyaux de la vie.

Lorsque nous vivons avec conscience et clarté, nous composons avec ce qui est et non avec ce qui devrait être, ainsi il n’y a plus de choix et plus de pertes.

Une chanson de Daniel Bélanger – Il y a tant à faire

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :