Qu’est-ce qui s’incline vraiment   2 comments

4f89070686d17_53443b

(Un conte inspiré du film Z de Costa Gravas. Au tout début du film on peut lire : « Toute ressemblance avec des événements réels, des personnes mortes ou vivantes n’est pas le fait du hasard. Elle est volontaire ».  Z veut dire Il est vivant)

Le gardien : Monsieur, vous devez baisser la tête devant le portrait de notre maître.

Le passant : Je ne sais même pas qui il est

Le gardien : Il est le vénérable, et tous y doivent le respect.  Abaissez votre tête.

Le passant s’exécuta et passa son chemin.

Son ami qui l’accompagnait lui demanda pourquoi il était contrarié.

Le passant : Il est étrange de constater que nous cherchons souvent à donner un sens à ce que nous rencontrons, sans se poser la question de sa pertinence dans notre vie.

C’est un peu comme si nous voulions à tout prix donner un sens à quelque chose d’irrationnel.

Son ami : Mais pour vivre en société, nous avons établi des règles, afin d’édicter des conventions, faciliter le vivre ensemble.

Le passant : Je sais, mais il faut avant tout prendre la bonne mesure, garder le bon sens, et éviter que la règle devienne le sens de la vie.

Par exemple, imposer aux autres des règles pompeuses, dénaturantes ou absurdes n’est pas nécessairement une marque de raffinement et de noblesse.

Le fait d’y voir une marque de reconnaissance en imposant la rigidité et l’artificiel au lieu de la simplicité naturelle m’a toujours choqué.

Son ami : Tu trouves absurde de t’incliner devant ce maître?

Le passant : Ce qui importe dans notre relation avec les autres, c’est ce que nous disons, et la façon dont nous l’exprimons. La sincérité devrait être une règle de base.

En inclinant la tête, je ne l’ai pas fait avec respect, mais par soumission.

Son ami : Mais au moins, tu as respecté la règle et évité les difficultés.

Le passant : En imposant à tous de s’incliner, les disciples de ce maître ont introduit la perte de sens dans cette communauté, et c’est une profanation inacceptable. Ce maître, comme d’autres maîtres avant lui et d’autres qui viendront après lui, était surement quelqu’un de bien. Je ne doute pas qu’il a consacré sa vie à établir une voie meilleure.

Son ami : Mais alors, tu as au moins reconnu sa contribution.

Le passant : Pour reconnaître sa contribution, il faut laisser parler le cœur. Aucune secte, aucune institution religieuse ou politique ne devraient imposer un devoir d’affiliation.

Son ami : Comment maintenir la cohésion du groupe alors?

Le passant : Un groupe est uni lorsque ses membres peuvent adopter des comportements, des pensées et des expressions différenciées et dont le sens est commun. Le contraire, c’est s’incliner et nier sa singularité au prix d’un comportement et d’une pensée unique.

Il viendra d’autres maîtres tant que les disciples n’auront pas compris la futilité de ce jeu de rôle.

Une chanson de Mark Knopfler – Brothers in arms

Les paroles traduites sur https://www.lacoccinelle.net/243264.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

 

Publié 28 décembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , ,

2 réponses à “Qu’est-ce qui s’incline vraiment

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. intéressant article

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :