Archives de janvier 2018

Transmettre la vie…   Leave a comment

ImAGE joie

On voit le monde tel qu’on l’éclaire.

*

Le propre de la jalousie est qu’elle n’a pas de motifs. Tous les motifs, pour elle, se valent. Il n’y a pas de bons ou de mauvais motifs, de vraies et fausses jalousies. Il y a le jaloux simplement – qui s’empare de n’importe quel signe, indice, preuve ou motif pour en faire le support de sa construction délirante.

*

C’est offenser la logique que de confondre, volontairement, les symboles de l’argent avec la source de l’argent.

*

On ne donne pas la vie. On la transmet.

*

Au diable la sagesse. Je ne suis que trop sage. Seules les folies entretiennent le goût de vivre…

*

Connu ou pas, talentueux ou besogneux, un auteur est toujours un sac de nerfs. Avant d’écrire, pendant qu’il écrit, après avoir écrit. Il faut lui tenir la main, l’encourager, quelquefois le critiquer, le lire en cours de travail quand il le souhaite et bute sur une impasse, le stimuler quand il est au point de tout déchirer, le rassurer, le bercer, l’apaiser

*

Être libre, c’est aussi pouvoir se passer des autres.

*

Mais il y a des abîmes dont personne ne peut vous sortir. Il faut en remonter soi-même, seul, pas à pas

*

L’art de gouverner sa vie se résume en quelques mots : savoir ce que l’on veut.

*

Françoise Giroud

 

Une pièce musicale pour honorer une grande dame, interprétée de façon sublime par  Glenn Gould, ce pianiste hors du commun – Turkish March

 

Publié 31 janvier 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

Les caractères du silence   Leave a comment

cropped-mandala-colorie-mandareve-etoile-lespoir-l-v0gbox.jpeg

C’est en vivant avec des personnes qui me sont proche des moments de silences que j’ai découvert qu’il existe d’autres caractères que ceux de l’alphabet pour communiquer entre nous.

Nous pouvons exprimer sans que le message soit entendu, nous pouvons entendre sans que les mots soient prononcés.

Chaque souffle, chaque regard, chaque expiration, chaque soupir, chaque sourire et chaque geste sont des traits d’esprit exauçant la demande d’être ensemble.

Les absences d’intention, de message, d’argument, de jugement sont des manifestations des traits du cœur.

Il n’y a pas plus grande folie que de penser que pour sauver une relation, il faut nommer encore plus au lieu d’être.

Le silence est le ciment de toute note, de tout mot, de tout sentiment permettant d’en découvrir la réelle portée.

 

Une chanson de John Denver – Sunshine On My Shoulders

Les paroles en français sont sur http://paroles-traductions.com/chanson/montrer/784205/john-denver/paroles-et-traduction-sunshine-on-my-shoulder/

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Publié 31 janvier 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

5 idées pour explorer le Wabi sabi   Leave a comment

Un beau témoignage de Mylène qui permet d’aborder le WABI SABI ce concept japonais qui consiste à voir la perfection dans l’imperfection à partir de 5 idées pour pratiquer ce concept au quotidien.

Publié 30 janvier 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , ,

Le Wabi-sabi et l’éloge de la singularité   Leave a comment

 

bonheur autrement

Lors de mon premier contact avec cette représentation du monde qu’apporte le Wabi-sabi, j’ai été dérouté. Ce concept japonais qui puise son enracinement dans la singularité, la simplicité, l’authenticité et redonne un standard de beauté à l’imperfection m’a grandement touché par la suite.

Pour saisir son essence, il faut faire autant appel à ses sens et à sa sensibilité qu’à sa raison. C’est un regard atypique, contre culture, ou contre mode. Ce qui est singulier et non multiple, imparfait, impermanent et incomplet redevient le centre de la représentation. On ne cherche pas le fini, mais ce qui est en mouvement ici et maintenant.  Ce regard sur les choses qui nous entoure permet d’entretenir une certaine modestie et une humilité en nous.

Ce regard, ici et maintenant, nous éloigne de la recherche de la perfection fabriquée, ce regard, nous fait prendre conscience de l’importance d’accepter l’impermanence et l’inévitable et de se défaire de l’inutile pour rester soi, sans rien de plus, sans rien de moins.

Ce nouveau regard esthétique nous amène à développer notre singularité, bien au-delà de ce qu’il faut pour être heureux et beau selon la perfection préfabriquée. Ce regard est porté par ce que nous sommes réellement, discrètement sans artifice.

Lorsque quelque chose se trouble dans notre vie, la voie de passage n’est pas dans ce qui aurait dû être, mais dans la reconnaissance paisible de l’imperfection comme moteur de la vie, et de notre attachement à continuer à assumer notre propre nature, qui avance, se développe, et prend sa propre mesure, sa singularité. Il ne s’agit pas de renoncement, mais d’une résilience pour être, un peu comme le décrit Boris Cyrulnik, cet art de naviguer entre les torrents.

Christopher A. Weidner dans son livre Wabi Sabi : Trouver le bonheur au-delà de l’imperfection illustre bien ce concept:

Takeno Jo-o demanda à Sen no Rikyû de mettre de l’ordre dans le jardin. Rikyû s’y employa avec zèle et travailla tout le jour. Son travail terminé, il contempla son œuvre : tout était parfait et irréprochable. Pourtant, il manquait encore quelque chose. Il se dirigea alors vers le cerisier en fleurs et secoua l’arbre, provoquant la chute de quelques pétales qui vinrent se déposer avec douceur sur le sol.

Une pièce musicale de Mitsuru Kuwahara – Wabi-sabi

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 30 janvier 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

La prière du Mahatma Gandhi   Leave a comment

Le Mahatma est mort assassiné à Delhi le 30 janvier 1948, il y a 70 ans.

Une prière qu’il a partagé au cours de sa vie pour faire en sorte de rapprocher les gens de confessions différentes et réduire l’intolérance…

gandhi-peace-543

 

Prends ton sourire

Et donne-le à celui qui n’en a jamais eu

 

Prends un rayon de soleil

Et fais-lui percer les ténèbres

 

Découvre une source

Et purifie celui qui est dans la boue

 

Prends une larme

Et dépose-la sur le visage de celui qui ne sait pas pleurer

 

Prends le courage

Et mets-le au cœur de celui qui ne peut plus lutter

 

Découvre un sens à la vie

Et partage-le avec celui qui ne sais plus où il va

 

Prends dans tes mains l’Espérance

Et vis dans la lumière de ses rayons

 

Prends la bonté

Et donne-la à celui qui ne sait pas donner

 

Découvre l’amour

Et fais-le connaître à tous.

 

Une chanson de the Beatles – Because

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/247523.html

Publié 29 janvier 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Comment se remettre en question?   Leave a comment

Se remettre en question pour s’améliorer et vérifier si les actions en place nous procurent les résultats escomptés. Zarah Issany en parle avec Hélène Douville.

Zarah Issany Coach et spécialiste en quête de sens, transitions de carrière et passage à l’action Site web : https://www.zarahissany.com/

 

Publié 29 janvier 2018 par dandanjean dans Débats à partager

Tag(s) associé(s) : ,

Accueillir ici ou ailleurs   1 comment

Signs-From-The-Universe

Tout voyageur qui se lance à l’aventure d’explorer d’autres cultures, d’autres horizons, a comme espoir qu’il sera accueilli avec respect, qu’il sera aidé sans se faire diminuer, qu’il pourra partager des moments de vies sans se sentir jugé, et avoir la possibilité de faire les choses à sa façon sans se sentir envahisseur ou coupable.

En fait, comme voyageur nous ne recherchons pas l’intolérance et les conflits. Nous voulons avoir ce petit privilège de réaliser notre aventure et nos rêves.

Je fais le souhait que lorsque nous revenons au pays, nous accordions la même chose aux nouveaux arrivants et voyageurs. Apprendre à s’enrichir mutuellement par la présence, à s’accueillir avec respect, à s’entraider sans diminuer, à partager des moments de vies sans juger, à s’offrir le partage de nos traditions sans se culpabiliser afin de perpétuer la richesse de notre humanité.

En fait, comme citoyen, nous ne recherchons pas l’intolérance et les conflits. Nous voulons avoir ce petit privilège de réaliser notre vie, nos rêves et le développement social de notre pays.

Une chanson de Jacques Michel – Amène-toi chez nous

Accords et paroles sur : https://www.boiteachansons.net/Partitions/Jacques-Michel/Amene-toi-chez-nous.php

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

 

Publié 29 janvier 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :