Comme par magie   3 comments

Anneau de vie

Je crois que c’est un grand geste d’amour que de rappeler à quelqu’un qu’il peut accomplir quelque chose par lui-même, que rien ne lui est dû et qu’il n’a pas autant de faiblesses et d’entraves qu’il le croit.

*

Que feriez-vous si vous saviez que vous ne pouvez pas échouer? Qu’est-ce que vous aimez assez pour que les mots échec et succès n’aient plus guères de sens?

*

Einstein appelait « jeu combinatoire » cette tactique consistant à ouvrir un canal mental en s’amusant avec un autre. C’est pour cela qu’il jouait souvent du violon quand il avait des difficultés à résoudre une énigme mathématique; après quelques heures de sonates, il parvenait généralement à la solution qu’il cherchait.

*

La perfection est impossible à atteindre: c’est un mythe, un piège, une roue pour hamsters où vous vous épuiserez à tourner jusqu’à la mort.

*

Je crois que, telles les herbes sur les trottoirs, notre créativité pousse dans les fentes entre nos pathologies – pas sur nos pathologies elles-mêmes.

*

C’est donc là, d’après moi, la question pivot sur laquelle repose toute existence créative : Avez-vous le courage de donner le jour aux trésors qui sont cachés en vous ?

*

Votre vie ne se résume pas à sauter d’un moment de grâce à un autre. La manière dont vous gérez les choses entre ces moments de grâce indique à quel point vous êtes passionné par votre vocation et si vous êtes bien équipé pour affronter les étranges exigences de l’existence créative. Tenir le coup durant toutes les phases de la création, c’est cela, le véritable travail.

*

Commencez n’importe où. De préférence tout de suite.

Elizabeth Gilbert dans Comme par magie

Une chanson de Sting interprétée avec le Polish Radio Symphony Orchestra – Every Little Thing She Does Is Magic

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/244336.html

Publié 18 février 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

3 réponses à “Comme par magie

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. et çà me fait rappeler que je n’ai rien lu d’Elizabeth Gilbert depuis « Mange, prie, aime », je devrais réparer çà 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Merci 🙂 Je prépare actuellement un concours de l’éducation nationale à priori tout simple (catégorie C) pour la bac + 4 que je suis. Or, à chaque révision, je commets des erreurs. Mais je me suis souvenue avoir abandonné ces 20 dernières années pour les mêmes raisons. Il est plus facile pour moi d’oeuvrer dans des associations et autres centres de formation, faisant croire à des compétences que je n’ai pas dans leur globalité. C’est plus facile pour moi d’imputer mes difficultés à des causes extérieures en déclarant être dyspraxique etc au lieu de tenter de les transcender. Mais cette fois, je n’abandonnerai pas. Je réviserai tous les jours jusqu’au 18 avril. Je ne me frustre pas face à l’échec, les révisions sont faites pour çà. Et Gilbert a raison : ce ne sont pas les point A et B qui importent, mais le chemin qu’il y a entre. Et je me dis que si je l’échoue, mes révisions régulières me serviront forcément, soit pour recommencer, soit pour un autre concours. Bref, je pense avoir le bon état d’esprit…enfin ! Merci pour ce passage qui me le rappelle 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :