L’estime de l’autre   2 comments

Il est fascinant d’entendre les gens se diviser et creuser l’écart qui les sépare.

J’entends ceux qui regardent leurs opposés, leur accolant des surnoms amusants, tels des illuminés, des faux sages, des rêveurs, parce qu’ils ont pris la voie de l’expérience de soi, de l’être. À leurs yeux, ces êtres sont dans une sorte d’anesthésie générale à l’égard de la réalité, insensible au réel.

De l’autre côté, ces êtres désignés comme des réalistes, des spécialises du faire, et qui selon leur conception du monde, le devenir de l’homme se façonne à la chaine de production.

Rien de subtil dans le déni de l’autre, un jugement brut et inutile. L’écoute n’a plus sa raison d’être depuis longtemps. Et pourtant, l’empire de la dérision est occupé par les sans-estimes de l’autre ni de soi.

Peu importe l’objet ou le domaine de la division, ce qui est fascinant, c’est de constater que ce sont ceux qui creusent les écarts ou construisent des murs qui font un travail aliénant et qui se consument en efforts inutiles.

L’estime de l’autre est un pont vers notre humanité.

Une pièce musicale de Johann Johannsson – IBM 1401, A User’s Manual « Processing Unit »

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 8 avril 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

2 réponses à “L’estime de l’autre

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. C’est la méconnaissance de soi qui engendre cette mésestime. Le chemin peut être long avant l’estime de l’autre tant que notre propre chemin personnel n’est pas abouti. Par contre, on peut très tôt apprendre le respect de l’autre, de l’environnement, du Vivant en habituant à des gestes de non-violence. J’ai appris la non-violence à mon fils, je ne l’ai jamais vu « descendre » quelqu’un. Par contre, son chemin personnel est en plein brouhaha, il a pour l’instant besoin de rejeter des paradigmes donc l’autre pour se positionner. Respecter l’autre d’abord que l’on soit d’accord ou pas, puis apprendre à l’estimer est plus long de mon avis 🙂 C’est l’expérience qui aide aussi.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :