Le sens du bonheur   Leave a comment

Krishnamurti

Savez-vous ce que signifie aimer quelqu’un ? Savez-vous ce que signifie aimer un arbre, un oiseau, ou un animal de compagnie, de sorte que vous vous en occupez, vous le nourrissez, vous le chérissez, bien qu’il ne vous donne peut-être rien en échange, qu’il ne vous offre pas son ombre, qu’il ne vous suive pas, qu’il ne dépende pas de vous ? La plupart d’entre nous n’aiment pas de cette manière, nous ignorons tout de cette forme d’amour car notre amour est toujours assailli d’angoisse, de jalousie, de peur, ce qui sous-entend que nous dépendons intérieurement d’autrui, que nous voulons être aimés, que nous ne nous contentons pas d’aimer tout simplement : nous demandons quelque chose en retour, et cette attente même nous rend dépendants.

*

Il n’existe pas de bonheur durable dans les choses que nous connaissons. Le bonheur est étrange, il vient sans qu’on le cherche. Lorsque vous ne faites pas d’efforts pour être heureux, alors, mystérieusement, sans qu’on s’y attende, le bonheur est là, né de la pureté, de la beauté qu’il y a dans le simple fait d’être.

*

Bien des gens dans le monde sont indépendants, mais très peu sont libres.

*

Vous réprimez votre désir afin d’être sans désir, n’est-ce pas? Vous étranglez votre désir, vous essayez de le tuer, et vous croyez alors avoir atteint l’état de non-désir – ce qui est complètement faux. Qu’est-ce que le désir? C’est une énergie, n’est-ce pas? Et dès que vous étouffez votre énergie, vous devenez par votre propre faute terne et sans vie. C’est ce qui s’est passé en Inde. Tous les hommes soi-disant religieux ont étranglé leur désir: les hommes qui pensent, les hommes libres sont très peu nombreux. Ce qui compte, ce n’est donc pas d’étouffer le désir, mais de comprendre l’énergie et d’utiliser l’énergie dans la bonne direction.

*

Pour être libéré de la souffrance, il faut être libéré du désir de faire du mal – et aussi du désir de faire du « bien », ce prétendu bien qui est lui aussi le résultat de notre conditionnement.

*

La seule et unique responsabilité de l’esprit consiste à découvrir ce qui est vrai ; et ce n’est pas l’esprit en révolte contre la société qui crée un monde nouveau – mais ce mouvement de vérité.

Jiddu Krishnamurti dans Le sens du bonheur

Une pièce musicale du Cirque du Soleil – Alegria

Publié 9 juin 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :